Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 11:22

Mis à jour le 7 mars 2014

  

La chaîne culturelle ARTE nous a gratifié ce dimanche 7 août 2011 d'un film rarement diffusé à la télévision. Les Comédiens   fut tourné en 1967 par Peter Glenville sur un scénario de Graham Greene, avec une belle brochette (oh pardon !) d'acteurs dont Richard Burton dans le rôle principal, ainsi que Liz Taylor, Alec Guiness et Peter Ustinov parmi les plus connus.


L'action se passe à Haïti vers 1960 sous la dictature sanguinaire de François Duvalier ("Papa Doc"), assisté d'une troupe de 5000 hommes de main dénommés les "Tontons Macoutes". Bien que romancée, l'histoire s'appuie sur des faits réels et évolue d'une passion illégitime vers un engagement politique, avec des personnages hauts en couleurs.


Brown (Richard Burton) tient de sa mère à Port-au-Prince l'hôtel Trianon, dont les affaires périclitent et qu'il n'arrive pas à vendre. Il entretient une liaison avec Martha (Liz Taylor), épouse de l'ambassadeur Pineda (Peter Ustinov).


Le major Jones (Alec Guiness) est un anglais mythomane, trafiquant d'armes raté, qui se fait passer pour un spécialiste de la guérilla ayant obtenu ses faits d'armes en Birmanie durant la IIème guerre mondiale.


Américain pacifiste, Mr Smith fut candidat du parti végétarien aux élections présidentielles de 1948 contre Harry Truman. Avec son épouse, il forme un couple idéaliste, mais courageux et sympathique. Tous deux souhaitent créer un centre végétarien à Duvalierville, avec la bénédiction des autorités haïtiennes alléchées par un important investissement étranger. En fait, cette cité s'avère n'être qu'une ville fantôme. Déjà, en entrant dans le pays, le douanier feignait de prendre leurs aliments végétariens pour de la marchandise de contrebande ou de la drogue. Un pot-de-vin de 100$ devait rapidement lui éclaircir l'esprit ! (Le couple Smith est remarquablement interprété par Paul Ford et Lilian Gish).

Mme Smith va sauver Brown des griffes des Tontons Macoutes, stupéfaits par la témérité de celle-ci. Brown (Richard Burton) s'est en effet attiré quelques ennuis du fait de son franc-parler. Il déclare ouvertement que 95% des habitants de Haïti sont végétariens par obligation du fait de leur misère. Découvrant la maquette de la chimérique Duvalierville devant le nouveau ministre haïtien de l'industrie, Brown discerne un bâtiment sur la gauche. On lui dit qu'il s'agit du siège de la police. Brown commente : Mais peut-être que, sous un régime végétarien, la police de ce pays ne sera plus nécessaire.

On imagine que ce genre de sarcasme est peu apprécié dans un régime totalitaire qui gouverne par la terreur. La police de Duvalier oblige en effet les enfants des écoles à venir - tout en chantant les louanges du régime - assister à l'exécution des opposants politiques à la tombée de la nuit. D'autres hommes suspectés de résistance sont tués en pleine rue par les Tontons Macoutes. Un ancien ministre tombé en disgrâce est abattu dans la piscine de l'hôtel de Brown, son enterrement empêché par les macoutes malgré les protestations de sa veuve et son cadavre emporté pour pratiquer quelque rituel de sorcellerie vaudoue. Un chirurgien haïtien, ami de Brown et résistant, est égorgé en pleine salle d'opération avec l'un de ses bistouris... Le scénario de Graham Greene est ici inspiré de faits réels survenus durant la dictature de François Duvalier (1957-1971). Celui-ci dressait les noirs contre les mulâtres et utilisait le vaudou pour affirmer son emprise sur la population.

Finalement, le couple Smith parviendra à quitter le pays sain et sauf, de même que l'ambassadeur Pineda et son épouse.


Les Comédiens  est l'une des rares œuvres cinématographiques à évoquer le végétarisme, présenté ici sous un jour plutôt favorable, en ce dès 1967. Qui plus est, le film n'a pas vieilli quant'à sa description de la dictature.

 

Il est intéressant de noter que, alors que le séisme de 2010 a entièrement détruit le palais présidentiel, l'hôtel Oloffson (rebaptisé Hôtel Trianon dans le film et qui est la propriété de Brown) est l'un des rares bâtiments de la ville à avoir résisté au tremblement de terre. 


 

Un film plus récent, L'Odyssée de Pi  de David Lee (2012), relate le périple d'un jeune végétarien, seul rescapé du naufrage d'un cargo dans lequel périt toute sa famille. Gérard Depardieu y fait une brève apparition en cuisinier crasseux n'ayant aucun respect pour les convictions des passagers végétariens. C'est l'un des rares films qui évoque la difficulté des végétariens à se nourrir dans un monde gouverné par les carnivores. Honneur est rendu au héros puisqu'il arrive à surmonter des obstacles inouïs, y compris à dompter un tigre sur un radeau de sauvetage ! Tout cela est réalisé avec force effets spéciaux et un sens du merveilleux omniprésent.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans DOCUMENTS
commenter cet article

commentaires