Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 08:43

 

Jeanne Augier est la propriétaire du Negresco, le célèbre palace 5 étoiles situé sur la promenade des anglais à Nice. L'établissement vient de rouvrir après une cure de jouvence de 6 mois. Jadis enfant unique, Jeanne eut pour seul compagnon un chien, en lequel elle puisait son réconfort.

Aujourd'hui âgée de 87 ans, veuve et sans enfant, elle milite contre la corrida, finance deux refuges animaliers dans le Gard et en Corse, et le Negresco est l'un des rares palaces où les animaux de compagnie sont les bienvenus.

En avril 2009, elle a mis ce fleuron de son patrimoine à l'abri de la convoitise des investisseurs internationaux en créant une fondation Mesnage Augier Negresco  dédiée à la protection animale, et accessoirement humaine. Elle a donc légué toute sa fortune à cette fondation : le Negresco, ses deux appartements de l'avenue George V à Paris, ses parkings du centre niçois et différents biens immobiliers. Patriote, Madame Augier a aussi voulu éviter que le dernier palace encore français ne tombe aux mains de financiers étrangers. Le Negresco, c'est aussi 260 emplois pour 117 chambres et 24 suites, un restaurant une étoile au Michelin, une brasserie, un bar, 70 boutiques de luxe et différentes commodités.


Mais quand on étudie la carte du Chantecler, le restaurant gastronomique du Negresco, on nage dans les viandes, volailles, poissons et crustacés. On y trouve juste une entrée végétarienne à 38 € : Gnocchi poêlés à l'huile vierge, méridionale de légumes aux copeaux de parmesan Reggiano, Râpée de truffes.  Le Chef, Jean-Denis Rieubland, a de sérieux efforts à faire pour pratiquer une cuisine qui respecte les animaux. C'est vrai que l'on n'apprend pas cela dans les écoles hôtelières, mais proposer quelques plats végétariens permettrait aussi d'attirer une nouvelle clientèle étrangère qui craint justement de venir en France à cause de la pauvreté de notre offre dans ce domaine. Et puis, on a déjà vu un critique gastronomique redouté s'attendrir devant une simple ratatouille ... niçoise, bien entendu !

En ce qui concerne la brasserie La Rotonde, il y a déjà plus de choix en matière de plats végétariens avec la soupe à l'oignon, la tomate-mozzarella de bufflonne, différentes sortes de pâtes et de garnitures, ainsi que quelques pâtisseries.

 

Aimer les animaux, ce n'est pas seulement aimer les chiens et les chats, mais tous les animaux, en commençant par ne pas les manger. Je pense que Tea Time, la chatte de Mme Augier n'y trouverait rien à redire, de même que Lili, son Yorkshire et Lilou, son Shar-Peï. Bien au contraire.

 

Lien vers le site de l'hôtel Negresco  link


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article

commentaires