Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 16:12

 Mis à jour le 31 mai 2014


Tahiti regroupe plusieurs graves troubles de santé : obésité, diabète, hypertension et maladies cardiovasculaires y sont massivement répandus.

D'après une étude effectuée en 2010 par l'Institut de Veille Sanitaire, le taux d'obésité de la population y est l'un des plus élevés au monde avec 40,4% contre 17% en métropole.

La consommation de viande par an et par habitant y est également considérable avec 108,9 kg en 2007, contre 88,7 kg pour la France à la même époque (chiffres FAO).

Certes, la viande n'est pas seule en cause. Les polynésiens mangent très peu de fruits et légumes, fument beaucoup et boivent des quantités d'alcool impressionnantes. Leur activité physique est également très réduite.

D'après une autre étude réalisée en 1995 le taux de diabétiques en Polynésie Française était alors de 17%, contre 10% de moyenne mondiale donnée par l'OMS en 2013, ce qui est déjà énorme.


À ce stade, on peut véritablement parler de suicide collectif, et la situation est encore plus grave dans d'autres îles de Polynésie telles que Nauru, les îles Cook ou les Samoa américaines avec des taux d'obésité compris entre 58% et 75%. Les révoltés du Bounty ne reconnaîtraient plus leurs vahinés transformées en modèles de Botéro !

 

800px-Paul_Gauguin_056.jpglink

 

Comment en est-on arrivé là ?

 

Il semble que ces populations, qui ont longtemps vécu en autarcie, aient mal supporté leur changement brutal de mode de vie, qui les rend dépendantes d'une économie agro-industrielle occidentale. Leur vulnérabilité est comparable à celle des amérindiens ou des inuits, qui ont perdu leurs repères et manifestent une sensibilité particulière à l'alcool.

Une campagne générale d'information nutritionnelle, auprès des enfants en particulier, s'imposerait comme un préalable à toute amélioration de la situation. Les polynésiens doivent également réaliser que tous ces biens de consommation importés dont ils sont si friands (alcool, tabac, alimentation dénaturée) sont des poisons pour leur organisme et détruisent leur dignité, les rendant complètement dépendants. D'autant plus que, malgré la loi Lurel qui l'interdit, les compagnies agro-alimentaires mettent nettement plus de sucre dans les produits vendus dans les DOM-TOM que dans ceux distribués en métropole. 


L'Océanie a encore du chemin à faire avant de redevenir le paradis qu'elle fut jadis.


 

http://www.slate.fr/story/75468/alcoolisme-tabagisme-obesite-tahiti

 


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article

commentaires

Lhyn 18/06/2017 23:53

C'est beau, sauf qu'on oublie un gros detail: les populations polynesiennes ont une tendance génétique et naturelle a l'embonpoint. C'est du a la selection naturelle au fils des siecles.
Maintenant rajoutez un mode de vie occidental qui s'est fortement accentués dans les iles, et vous avez cette catastrophe.

Il y a une volonté des agro industriels de marquer les corps, particulièrement ceux des pauvres...ce n'est pas anondins.