Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 15:19

 

9782352042426FSC'est le titre d'un livre paru le 5 avril 2013 aux éditions Les arènes  et rassemblant un appel de 23 experts internationaux à propos des menaces que l'élevage industriel fait courir à la planète. L'ouvrage contient également une postface de Fabrice Nicolino, auteur de "Bidoche". Mais surtout, il est vendu avec un DVD du documentaire portant le même titre : La vérité sur la viande (73 mn).


Il s'agit d'un document remarquable réalisé par Gertjan Zwanikken, en v.o. sous-titrée en français par l'Association Végétarienne de Montréal. Le reportage est présenté par Marianne Thieme, députée du Parti pour les Animaux  aux Pays-Bas, "premier parti au monde à défendre les droits des non-humains dans un parlement national".


logoenglish.jpg

Varié et captivant, ce documentaire s'articule autour d'un important rapport de la FAO (organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) paru en 2006 et reliant l'élevage au changement climatique.


Les moments forts du film :

  • L'interview du Dr Henning Steinfeld, expert auprès de la FAO et principal auteur du rapport.
  • L'entretien avec Howard Lyman, ancien éleveur américain (il a eu jusqu'à 7000 têtes de bétail) désormais repenti, devenu végétarien et militant contre l'élevage industriel.
  • Des extraits de Meatrix, film d'animation sur l'élevage industriel en Amérique. Un petit bijou !


Le succès international de ce film (produit à l'origine en néerlandais en 2007) a été tel qu'il a dû en être réalisé une version anglaise, sous-titrée en treize langues (dont le chinois et le hindi) et distribué dans quinze pays.

 

Ce documentaire met en cause le film "Une vérité qui dérange" d'Al Gore, lequel ne mentionne nullement l'impact désastreux de l'élevage sur l'environnement alors que, d'après le rapport de la FAO, 18% des émissions de gaz à effet de serre sont causées par l'élevage des animaux de ferme, contre 13% seulement pour le secteur des transports. Le film d'Al Gore focalise en effet sur le CO2, alors que le dioxyde de carbone ne représente que 1/3 des émissions de gaz à effet de serre. Une vache laitière produisant en moyenne 500 à 700 litres de méthane par jour, soit l'équivalent en CO2 d'un gros 4x4 parcourant 56 km/jour. Rejeté par les ruminants lors de leur régurgitation, le méthane est 21 fois plus polluant que le CO2 en terme de réchauffement climatique.

 

Précisons que, d'après l'agence météorologique de l'ONU (OMM), l'année 2012 a été l'une des dix années les plus chaudes jamais observées, avec une fonte record de la banquise arctique et de la calotte du Groenland. Cela constitue "un signe inquiétant du changement climatique".

 

mariannethiemegroot webMarianne Thieme est donc allée aux États-Unis à la rencontre d'Al Gore, qui était "malheureusement occupé"... Difficile pour lui d'affronter une écologiste prenant ouvertement la défense des animaux, surtout quand on apprend au passage qu'Al Gore élève lui-même du bétail !

Précisons que Marianne Thieme est une personnalité très populaire aux Pays-Bas et qu'elle a une action efficace pour faire évoluer les consciences.


Questionné sur l'avenir de la planète si nous ne changeons pas nos habitudes alimentaires, le Dr Steinfeld, expert de la FAO, répond :

" Dans ce cas, l'environnement va se détériorer de façon incommensurable.(...) Ce qu'il manque, c'est la volonté politique d'agir et de diriger le secteur du bétail vers des pratiques plus viables ". Pour les années à venir, le Dr Steinfeld prédit "un lent déclin de la consommation de viande".


Effectivement, la consommation de viande est en régression dans la plupart des pays développés. En France, Fabrice Nicolino note qu'elle a atteint un sommet en 1999 à 111 kg de viande par an et par habitant, pour retomber aujourd'hui aux alentours de 90 kg. C'est encore beaucoup trop, alors que les chinois aspirent à un meilleur niveau de vie et doublent leur population de porcs et de poulets tous les dix ans ; avec les conséquences que l'on connaît, notamment au niveau de la pollution de l'eau et des risques de pandémie de grippe aviaire.

 

Pour donner une idée de l'impact de nos habitudes alimentaires sur le climat, il faut savoir que, "si tous les américains devenaient végétariens, cela équivaudrait, en terme d'économie de gaz à effet de serre, à retirer toutes les voitures des routes américaines".

 

Commençons déjà par ne plus manger de viande le jeudi. De fil en aiguille, nous éviterons l'irréparable.

Et surtout, faisons connaître ce film, car, comme l'affirme le Dr Steinfeld, " l'énorme impact environnemental relié au bétail n'est pas bien compris par le public (...) ni par les fermiers eux-mêmes ".


 

Il est possible de visionner le film "La vérité sur la viande" en version française sans acheter le livre accompagné de son DVD (22,80 €). Il suffit pour cela d'aller sur le site www.meatthetruth.com



 


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article

commentaires