Dimanche 1 avril 2012 7 01 /04 /Avr /2012 11:41

 

De tous les animaux élevés pour leur viande, le lapin est l'un de ceux dont les conditions d'élevage sont les plus dures.

 

En liberté, le lapin de garenne est un animal prolifique, sociable et propre. Il vit en bandes et fait ses besoins sur des crottoirs, à l'extérieur des terriers. L'un des plus beaux spectacles qu'il m'ait été donné de voir dans la nature est la parade nuptiale de deux lapins, faisant des bonds verticaux d'un mètre de hauteur, pattes jointes, dans un chemin creux entouré de fougères, par une fin d'après-midi ensoleillée.

 

Ceux qui ont élevé un lapin comme animal de compagnie savent que c'est une bête émotive, au pelage doux, une véritable peluche vivante. Le lapin fait preuve d'un sens aigu de l'observation, et, si l'on prend soin de lui, il est capable de témoigner de l'affection envers son maître.

 

IMG 0306 web

 

En élevage industriel, point de serpolet ni de sprint à travers la garrigue ou l'appartement, l'animal est nourri exclusivement de granulés, sans foin, ni litière. Il est enfermé dans une cage étroite au sol grillagé, avec comme espace vital une surface équivalente à celle d'une feuille format A4.

L'Europe a récemment amélioré les conditions d'élevage des poules pondeuses, mais rien n'a été fait pour le lapin, qui continue à croupir dans des conditions misérables. L'Allemagne a interdit l'élevage des lapins en cage et la Suisse a stoppé l'importation de lapins français. Mais la France – 4ème producteur mondial avec 40 millions de lapins par an – n'entend pas changer ses méthodes de production.

Rendement oblige, les femelles gestantes sont inséminées 10 jours seulement après leur mise-bas, les faisant produire jusqu'à épuisement, 7 portées par an au lieu de 3 ou 4 dans la nature.

Afin de diminuer la mortalité qui atteint 25% de la population, l'animal est gavé d'antibiotiques. De tous les animaux d'élevage, c'est le plus traité de cette manière. Forcément, l'usage massif d'antibiotiques en élevage cunicole favorise l'apparition de souches de bactéries multi-résistantes et donc de maladies incurables chez l'homme.

 

La prochaine fois que vous commandez un « lapin chasseur » au restaurant pour satisfaire vos papilles gustatives, demandez-vous si c'est un aliment porteur de vie. Dans le cas contraire, mieux vaut s'abstenir.

 

 

La preuve par l'image

 

Cette vidéo de 9 minutes, tournée en 2009 clandestinement par l'association L214, montre les terribles conditions d'élevage du lapin en France.

Enquête dans des élevages de lapins en France link

 


 

 

 


Par ISISRET - Publié dans : TRIBUNE LIBRE - Communauté : Développer le végétarisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Catégories

Partager

Présentation

Liens (coups de coeur)

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés