Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 14:07
Mis à jour le 26/4/2016
 

Comme pour le régime crudivore, ne manger que des fruits peut apporter de grands bénéfices pour la santé en cure estivale de quelques semaines, mais la poursuite de ce régime sur plusieurs années expose à de graves problèmes de santé. Ce mode d'alimentation est du reste peu pratiqué en France, et les rares personnes qui l'adoptent souffrent en général d'une grande maigreur et de sévères carences alimentaires. Une complémentation alimentaire s'impose.

 

Rz_ALIM068.jpgPhoto Libre 

Cependant, le frugivorisme se développe beaucoup actuellement aux États-Unis, notamment dans les milieux sportifs. Il n'est pas rare d'y rencontrer des personnes qui se nourrissent de 30 bananes bio (soit 3 kg) par jour, sans compter les autres mangues, ananas ou papayes ! Les partisans de ce régime admettent généralement quelques légumes verts crus en complément, à raison de 80 % de fruits et 20 % de légumes feuilles. Cette mode à haut risque présente de nombreux inconvénients :
 
  • Ce régime est carencé en protéines, éléments indispensables à une bonne régénération cellulaire, d'où une fonte musculaire et une sensibilité aux infections.
 
  • Ce régime manque complètement de calcium, magnésium, fer, zinc, cuivre, sélénium, iode, ainsi que de vitamines B2, B12 et D (cette dernière pouvant être apportée en s'exposant au soleil).

 

  • L'index glycémique de ces fruits est souvent élevé, comme c'est le cas pour les dattes, les figues, les mangues ou le raisin. Les pratiquants de ce régime affirment que cela n’entraîne pas de risque de diabète à condition de s'abstenir de lipides. Ils rejettent donc les amandes, noisettes, noix et même l'avocat.

 

  • Les tempéraments VATA - suivant la terminologie ayurvédique - risquent de ne pas supporter ce régime et d'avoir un colon distendu par les ballonnements.

 

  • Le coût d'un tel régime est élevé. On n'imagine même pas une telle pratique dans les régions septentrionales où les fruits sont rares et hors de prix.

 

  • Le régime frugivore nécessite non pas 3 repas par jour, mais un grignotage permanent, sous forme de 6 collations quotidiennes minimum et une activité physique intense afin de brûler toutes ces calories. Les glucose, fructose et lévulose des fruits sont en effet des sucres rapides. Passant dans le sang en moins d'une heure, ils sont immédiatement bio-disponibles. Autrement dit, ce régime n'est absolument pas adapté aux sédentaires. Il peut par contre constituer une sorte de dopage légal transitoire pour les sportifs recherchant la performance.

 

  • Les fruits sont généralement importés, ce qui est contraire à l'éthique du locavore, à moins de vivre sous les tropiques ou en zone de production.

 

Pour toutes ces raisons, nous formulons donc les plus grandes réserves vis-à-vis de ce régime, même si on peut imaginer l'humanité se nourrir principalement de fruits dans les siècles à venir.

 

 
Exemples de carences 
 
Contrairement à ce qui est dit dans une vidéo consacrée à la banane trouvée sur le site d'un médecin américain fruitarien, la banane n'est pas riche en fer. Elle en contient seulement 0,4 à 0,6 mg/100 g, soit 12 fois moins que la lentille. Les seuls fruits qui contiennent des quantités appréciables de fer sont les dattes, pruneaux et raisins secs, et dans une moindre mesure la mangue, la goyave, le cassis, la groseille et la mûre. Il est vrai que la banane bio est un bon aliment, à condition de ne pas s'en nourrir exclusivement. En fait, il s'agit plus d'un encas que d'un véritable repas.
Les femmes, en particulier les sportives, ainsi que celles qui ont des règles abondantes, doivent veiller à avoir des apports de fer suffisants.
Très riche en fer, la spiruline peut servir de complément alimentaire, mais elle ne contient pas toutes les vitamines et minéraux.
 
Le régime frugivore est également carencé en zinc, capital pour la bonne santé de la peau. Les fruits sont en effet pauvres en zinc, que l'on trouve par contre en abondance dans les graines oléagineuses, surtout la noix de cajou, la noix du Brésil et la graine de courge, ainsi que dans une moindre mesure les noix, les amandes et les noisettes.
A notre sens, il serait très regrettable de se priver d'une catégorie d'aliment qui est à la fois une mine d'acides gras, de protéines et de minéraux.
 
Plusieurs nutritionnistes mettent en garde contre les dangers de ce régime.
Rappelons que l'acteur américain Ashton Kutcher a du être hospitalisé sur le tournage d'un film consacré à Steve Jobs, après avoir suivi le même régime frugivore que l'ex-patron d'Apple. Il souffrait de troubles du pancréas le faisant se tordre de douleur et Steve Jobs est lui-même mort d'un cancer du pancréas.
Le régime frugivore est du reste interdit aux diabétiques et l'on sait que beaucoup de gens sont diabétiques sans le savoir.
Il semble que notre organisme ne soit tout simplement pas adapté à ce régime, qui ne doit être entrepris que prudemment, sous la surveillance de personnes qualifiées, et durant une courte période, un peu comme une cure de jeûne. Les effets peuvent être prodigieux à court terme, mais s'avèrent ensuite désastreux si le régime est poursuivi.
Je me rappelle avoir vu à Rishikesh, au bord du Gange, une occidentale qui vivait chez un "mahatma". Elle ne se nourrissait que de fruits et semblait sortir d'un camp de concentration tant son corps était squelettique et décharné. Il était évident qu'elle souffrait de graves carences alimentaires.
Certaines femmes pourraient être tentées d'adopter ce régime afin de maigrir, ce qui peut parfois masquer une anorexie.
Et les partisans du régime frugivore (ou fructivore), aveuglés par les premiers bénéfices de cette nouvelle mode alimentaire, ne brillent pas par leur ouverture d'esprit.
 
On trouvera aussi quelques renseignements utiles sur le blog Alimentation Vivante.
 
 
Mise au point :
Malgré quelques réactions hostiles, je persiste à dire que ce régime est à haut risque. Quitte à dissuader certains de profiter de ses bénéfices passagers, je préfère insister sur les dangers encourus, sous-estimés par les partisans du frugivorisme. Dire que ce n'est pas un régime mais un mode de vie, c'est jouer sur les mots. À ce moment là, le végétarisme est une philosophie.
Il est vrai cependant qu'il y a plusieurs écoles au sein des frugivores, avec des différences sur l'acceptation ou non des légumes et des fruits secs, ce qui fait une différence significative.
Pour conclure, je préfère dresser une description un peu schématique du frugivorisme qu'en encourager la pratique et avoir des morts sur la conscience. Ceux qui savent faire preuve de discernement et voudront se risquer sur ce chemin avec prudence finiront bien par trouver leur chemin, en connaissance de cause. 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans DIETETIQUE
commenter cet article

commentaires

Claudine Marchal 05/12/2016 11:01

Bonjour, après avoir lu l'article, je suis allée lire les commentaires. Et fort heureusement !
L'auteur de cet article serait bien de revoir ses copies et d'être un peu plus sérieux pour éviter de raconter autant de faussetés et d'inepties.
Et ainsi d'induire les gens en erreur.
Comme quoi, quand on lit un article, quel qu'il soit, il y a quand même bien intérêt à aller vérifier par soi-même plutôt que de tout gober.
Je remercie chaleureusement les différentes personnes qui ont pris le temps et le soin de laisser des commentaires qui sont vraiment très utiles.
Ces commentaires m'ont été beaucoup plus précieux que l'article en lui-même.
Cordialement
Ps : c'est quand même gros ce qui est avancé dans l'article concernant Steve Jobs !...
Je comprends que ça en mette en colère certains !

Emmanuel 31/01/2016 23:11

Oui, il faut faire attention avec ce régime ! Cependant, j'ai écouter récemment le programme la tête au carré à propos du diabète et les spécialistes s'accordaient apparemment à dire qu'il n'y a pas de lien entre le diabète de type 2 et l'indice glycémique des aliments ce qui était contraire à la conception standart sur ce point, donc je crois que ce serait intéressant de regarder cette information. Le diabète serait plutôt associé à un excès de calories. Il ont même parler d'une étude européenne sur ce sujet. Si je ne m'abuse le titre de l'étude était: "Dietary Glycemic Index, Glycemic Load, and Digestible Carbohydrate Intake Are Not Associated with Risk of Type 2 Diabetes in Eight European Countries"

Administrateur 02/02/2016 14:39

Merci pour votre commentaire intéressant. J'en tiendrai compte pour la mise à jour de mon e-book, actuellement en préparation.

Administrateur 04/07/2015 20:59

Mon article manque sans doute de nuance et pourrait être amélioré. Le régime que je dénigre est principalement pratiqué aux États-Unis (http://www.30bananasaday.com/). C'est peut-être un cas extrême, mais il me paraît particulièrement dangereux.
Il en va tout à fait autrement du régime crudivore qui me paraît bénéfique, mais n'est pas supporté par tous. Récemment disparue, Corinne Gouget était une crudivore à l'énergie impressionnante.
En tout cas, je vous remercie de votre ouverture d'esprit, qui change de lecteurs précédents beaucoup plus intransigeants, voire sectaires.

Emmanuel 05/12/2016 12:37

Pour mon commentaire à propos du manque de lien entre diabète de type 2 et indice glycémique. Je pense que c'étati un commentaire danscette émission:
https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-17-novembre-2015
Ça m'avait surpris à l'époque.

Emeraude 03/07/2015 23:57

Je crois qu'il y a méprise, le régime frugivore c'est fruits et légumes verts plus noix et graines en petites quantités. De plus ce que nous appelons légumes, qui est un terme générique et difficile à définir, sont pour beaucoup des fruits botaniques : tomate, poivron, courgette, concombre... puis il y a les fleurs : artichauts, brocolis... les feuilles : salades, épinards... les racines comme les carottes ; les bulbes comme les oignons ; les tubercules comme les patates douces... Les choses ne sont pas aussi strictes que ce que vous détaillez dans votre article, les légumineuses sont tolérées en petites quantités et fréquences et certains légumes n'entrant pas dans les catégories fruits et feuillages/verdures sont aussi consommés comme c'est le cas pour les carottes ou les patates douces. Bien cordialement.

Emeraude 04/07/2015 15:47

Oui il est vrai qu'il n'existe pas encore de définition stricte du régime frugivore cela étant totalement ignoré des nutritionnistes et de la médecine actuellement. Néanmoins aucune des personnes se revendiquant frugivores que je suis grâce à internet ne font ce que vous décrivez dans votre article. Je le suis moi-même depuis peu et je me base, en plus de ces personnes, sur les cours du professeur Arnold Erhet qui le nomme régime sans mucus. Cela diffère du végétalisme car ce dernier est uniquement composé d'élément végétal, excluant ainsi tous les produits animaux, mais contenant des céréales qui sont totalement absentes du frugivorisme (sauf à la limite sous forme de graines germées). De même pour les oléagineuses, qui sont consommées en grandes quantités. Il existe une autre différence, non négligeable selon moi, qui concerne les produits que l'ont utilise pour assaisonner : vinaigre, huile, sel, sucre... toutes ces choses sont elles aussi sont absentes, voire tolérées, du frugivorisme. Enfin, sans partir sur du 100% strict, le frugivorisme inclut le crudivorisme. Bien sûr des variantes légères existent et des abus sont tolérés, nous restons humains et uniques. Maintenant, je vous rejoins totalement sur l'absurdité de ce que vous appelez régime frugivore, mais ça me semble plus être du frugivorisme extrémiste que le régime lui-même. Les gens qui prônent cela sont dangereux mais ils ne sont pas représentatifs des frugivorismes. Je vous rejoins aussi sur le coût que cela implique et sur le problème du local. C'est le grand point négatif de ce régime, car à moins d'habiter sous les tropiques, nous sommes obligés d'importer (par bateau de préférence), tout en consommant au maximum local, ce qui laisse tout de même pas mal de possibilités. Mais quand on voit la société dans laquelle nous vivons et de laquelle nous venons, je doute que ce soit réellement dramatique, c'est un mode de vie plutôt sain en comparaison de cela.

Administrateur 04/07/2015 14:26

Bonjour,
Pour moi, le régime que vous décrivez n'est autre que le régime végétalien (ou végan). J'ai l'impression que le régime frugivore est une appellation un peu passe-partout que chacun adapte à sa façon et qu'il y a tant de variantes qu'il est difficile d'en donner une définition exacte.
Que les choses soient bien claires, je ne critique pas le régime végane (avec compléments alimentaires de vit. D3 et B12), mais une conception restrictive du régime frugivore comprenant exclusivement des fruits à l'exclusion des graines oléagineuses.

Deborah 04/06/2015 11:19

C'est triste de lire de tels articles... Je suis vegan et j'essaye d'avoir une alimentation plus vivante, car je sens qu'il y a encore des aliments que mon corps tolère mal.
Les sucres des fruits sont des sucres naturelles = énergie, ils ne sont en aucun cas responsable de diabète sucré ou de hyperglycémie. C'est stupide. D'où tirez vous vos sources? Vous ne citez aucune étude.
Nous devrions avoir une alimentation basée sur les fruits et non sur les céréales et légumineuses (ou la viande pour les carnistes).
Oui le végéta*isme est une philosophie, s'alimenter sans souffrance. Peut être que d'autres voit cette pratique d'un autre œil, mais pour ma part, c'est ainsi que je vois mon mode de vie.
Soyez plus ouvert, je n'imagine même pas votre réaction face aux respiriens.

Administrateur 05/06/2015 12:10

Si vous avez des informations précises et fiables disponibles sur le web, vous pouvez m'en envoyer les liens sur mon adresse de connexion. Je réétudierai la question et ferai une mise-à-jour de l'article.
En ce qui concerne la femme de Rishikeh, je doute que ce soit la même que celle que j'évoque. Les faits que je relate remontent à une quarantaine d'années et beaucoup d'occidentaux résidaient alors à Rishikesh. Soit dit en passant, j'y suis resté bien plus qu'une semaine et j'ai longuement fréquenté le milieu des sadhus.

Deborah 04/06/2015 17:33

Et vous, vous avez du mal comprendre mon commentaire.
"Dire que ce n'est pas un régime mais un mode de vie, c'est jouer sur les mots. À ce moment là, le végétarisme est une philosophie.", je faisais référence à ces phrases concernant la dernière partie de mon texte.
De plus, vous n'avez aucune source concrète pour émettre un tel avis (et influencer négativement les gens, qui n'iront probablement pas chercher plus loin).
J'aimerais également faire un point sur cette femme à Rishikesh. J'y suis allée en road trip l'année dernière, et je suis resté plus d'une semaine dans cette magnifique ville. Sachez que, en Inde, les sadhus ne vivent que de dons (les "vrais"). Cette femme, je l'ai connu, elle avait une ribambelle de chiens (l'un avait volé ma tong) et vivait près d'un ashram (celui des beatles). C'est un mode de vie spirituel (contrairement aux occidentaux), elle a renoncé aux biens matériels, normal qu'elle ne soit pas grosse.
Concernant les Frugi, je vous conseille de mieux vous informer, les noix sont consommées (ou sinon, Cf. Fruitarisme) ainsi que de la verdure et certains légumes (c'est notre régime "de base" à titre d'infos. Toujours plus se renseigner !). Les fruitariens eux, se contentent uniquement de fruit et de quelques noix. Enfin, c'est pas à moi de vous faire la leçon, allez vous instruire par vous même et ne vous arrêtez pas au 1er article lu !
Peace & love

Administrateur 04/06/2015 15:06

Vous avez mal du lire l'article. Je ne critique ni le régime végane, ni le régime crudivore, mais seulement une conception étroite du régime frugivore.