Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 13:22

 

La bière, boisson recommandable ? Pas si sûr !

En fait, tout dépend de quelle bière on parle, en quelle quantité et à qui elle est destinée.

 

Un index glycémique relativement élevé

 

La bière possède un index glycémique (I.G.) de 66, donc relativement élevé . Rappelons que l'I.G. désigne la capacité d'un aliment à faire monter plus au moins rapidement le taux de sucre dans le sang. Cela fait de la bière une boisson déconseillée aux diabétiques et aux personnes qui souhaitent préserver leur ligne. La réputation de la bière à donner du ventre aux gros consommateurs n'est donc pas surfaite.

 

Des risques de féminisation

 

Cela concerne l'un des composants de la bière : le houblon, qui donne son amertume à la bière, mais qui est absent des bières blanches. Le houblon est en effet un sédatif facilitant le sommeil, mais il contient aussi des phytoestrogènes susceptibles de faire pousser les seins chez les très gros buveurs.

 

Un colorant suspect

 

La plupart des bières brunes contiennent un colorant caramel (E 150 C) très suspect. Le caramel ammoniacal est en effet un colorant de synthèse qui détériore le système immunitaire des animaux. Il est également susceptible d'être cancérigène chez l'homme. Il vaut donc mieux éviter la Pelforth brune ou la Guinness. L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) est du reste en train de réévaluer le risque présenté par les caramels colorants.

Et le Coca-Cola lui-même devra sans doute revoir sa formule qui contient le même colorant, pratiquement interdit en Californie.

 

Une grande diversité de qualité

 

Autant les bières industrielles peuvent susciter la méfiance, autant les bières artisanales, bues en quantité modérée, peuvent s'avérer une excellente boisson. Les levures contenues dans les bières artisanales sont favorables à la flore intestinale et le dépôt au fond de la bouteille est bienvenu. Ce type de bière, bue en quantité modérée, constitue une boisson saine à condition que son degré d'alcool ne dépasse pas 7 °.

La qualité de l'eau utilisée pour le brassage est également capitale. L'idéal serait une eau de source, qui reste un élément vivant.

La bière pression sera également préférable à la bière en bouteille, car récemment brassée. En tout état de cause, les canettes sont à proscrire à cause du bisphénol A de leur revêtement intérieur reconnu comme un perturbateur endocrinien.

Enfin, les bières Bio ont l'avantage d'être à peu près exemptes de résidus de pesticides, car préparées à partir de malt de céréales non traitées ; à condition bien entendu d'avoir été brassées avec une eau non polluée par des résidus de produits phytosanitaires.

 

De toute façon, la bière est parfaitement compatible avec un régime végétarien, de même que le vin rouge (bio de préférence), en quantité modérée bien entendu.

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans DIETETIQUE
commenter cet article

commentaires

Lemoine 13/03/2017 21:44

Vous ne pouvez pas dire que "la plupart des bières brunes" contiennent du e150C c'est archi faux. La couleur de la bière est obtenue lors du séchage du malt (le touraillage). Seules quelques bières industrielles en contiennent. De même, vous parlez de la Guinness, ce qui montre que vous ne savez pas de quoi vous parlez, car elle ne contient PAS de E150C !
En réponse à Alph : vous lisez les articles avant de les recommander ? Ce charabia est une mauvaise traduction qui ne veut rien dire, bourrée de fautes, pour un site qui vend des contrefaçons de médicaments !!! Même l'identité du type censé avoir écrit l'article est fausse ! (sa photo provient d'une banque d'images).

Alph 02/07/2016 16:29

J'ai trouvé un article qui traite ce sujet en plus de détails. Le voici: http://www.europe-pharm.com/fr/oestrogenes-biere Là, on dit qu'il faut vraiment de la prudence avec la bière ç cause des phytoestrogènes dans sa composition. Il y a des différences entre les bières en ce qui concerne le taux des colorants, mais en général la tendance est assez alarmante.

Pantomime 19/02/2016 18:39

Je n'accorderais jamais du crédit à un article rédigé en Comic Sans MS.

Raphael 25/11/2014 12:18

Sans vouloir vexer qui que ce soit, ce texte est un ramassis de clichés et de lieux communs, où la vulgarisation poussée amène à des inepties scientifiques.
La bière est calorique, ok. Mais on n'est pas obligé d'en boire un litre, ni de manger toute la plaquette de chocolat.
Des phytoestrogènes, ok. Mais quelle quantité est nécessaires pour avoir des effets? Combien de tonnes de houblon faut-il ingurgiter?
Pas de houblon dans les bières blanche : Faux!
Du colorant dans les bière brunes? C'est un peu rapide comme conclusion. Vous parlez juste des bières (brune ou pas) issues des brasseurs industriels sans scrupule. Tout comme vous risquez d'avoir
des surprises en achetant des tomates espagnoles.
Une eau de source est un élément vivant? Bien moins que l'eau qui stagne dans le fossé à côté de chez cous. Qu'on parle d'apport organoleptique, ok, mais pas de qualité nutritive. Encore un
raccourcis bien inutile.
Et l'histoire de la bière pression qui serait meilleure... Sortez une Samichlaus où un Orval de 20 ans d'âge et vous comprendrez votre erreur.
Bref, des idées, mais bien mal traitées.