Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 17:04

 

C'est le plat d'hiver par excellence. Le soir, une soupe de légumes accompagnée d'un bon pain de campagne au levain constitue à elle seule un repas complet. C'est aussi le plat idéal pour maigrir, avec beaucoup de vitamines et de minéraux, pour peu de calories (le volume important absorbé favorisant une rapide satiété). Mais attention, les légumes doivent être de saison, et si possible avoir poussé localement. Pas question d'y mettre des tomates ou des courgettes du Maroc au mois de février. Pas d'arômes industriels non plus, style bouillon cube. En fait, chacun fait la soupe de légumes à sa manière, y ajoutant un peu de sa personnalité, et les anciens ont sûrement une bonne recette de famille. Apôtre de la rusticité, Tolstoï en avait fait son plat préféré. Je vous invite à redécouvrir la soupe de légumes.

 

Elle se prépare de préférence le week-end, au retour du marché, et en grande quantité, dans une marmite de 6 litres. On peut en congeler une partie lorsqu'elle est refroidie, et conserver le reste quelques jours au réfrigérateur. Mais elle sera toujours meilleure fraîche.


SNV82590-1 web

Recette facile

 

Prix de revient : 0,80 € par pers. 

  • Temps de préparation : 30 mn
  • Temps de cuisson : 45 mn

 

Ingrédients pour 8 à 10 assiettes :

  • 3 belles pommes de terre à chair tendre
  • 3 grosses carottes
  • 1/2 céleri rave
  • 1 morceau de céleri-branche
  • 1 navet, ou mieux 1/2 rutabaga
  • 1 panais
  • 1 ou 2 poireaux
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 4 grandes feuilles de laurier
  • 1 cuillerée à café de thym
  • crème fraîche (facultatif)
  • sel, poivre

 

Éplucher les légumes et les couper en cubes, les pommes de terre en dernier pour éviter l'oxydation.

En fin d'hiver se forme sous la peau des rutabagas une couche ligneuse. Si c'est le cas, il faut l'enlever soigneusement. Autrement, on retrouverait des petites échardes dures comme du bois dans la soupe, ce qui n'a rien d'agréable. Mais la chair du rutabaga est plus parfumée et plus riche en caroténoïdes que celle du navet.

Décortiquer soigneusement le poireau et bien le laver pour enlever la terre. Enlever la couche externe dure et fibreuse, puis le hacher avec le reste.

 

SNV82593 web

Mettre le tout dans une grande marmite et recouvrir d'un litre et demi d'eau filtrée. Ne pas noyer les légumes. Vous pourrez toujours rajouter de l'eau si la soupe est trop épaisse. Saler. Mettre à cuire à feu vif et baisser le feu dès que cela commence à bouillir. Laisser mijoter au moins trois-quarts d'heure. Les rutabagas et les poireaux sont les plus longs à cuire. Ajouter les gousses d'ail et le laurier en fin de cuisson. Mettre le thym dans une boule à thé. Quand la cuisson est terminée, faire infuser le thym 10mn dans la soupe. Puis retirer la boule en l'égouttant. Bien enlever toutes les feuilles de laurier, en allant à la pêche avec une cuillère en bois.

Enfin, mixer le tout. Personnellement, j'utilise un petit robot broyeur. C'est plus long, mais ça évite les transvasements et maintient l'homogénéité de l'ensemble. Par contre, il faut insister pour éviter qu'il ne subsiste des morceaux. Les puristes préfèreront le moulin à légumes, qui a l'avantage de retenir les fibres insolubles, irritantes pour l'intestin. D'autres préfèreront la soupe avec les morceaux entiers non mixés.

Servir chaud, en ajoutant une cuillerée à soupe de crème fraîche si l'on souhaite. Franchement, accompagné d'un pain croustillant, il n'y a rien de meilleur !

 

SNV82609_web.jpg

 

Vous pensez peut-être que c'est une provocation de proposer de la soupe de légumes à quelques jours de Noël, à l'heure où les gens ne pensent qu'à la volaille, à la bûche et aux vins fins qu'ils vont engloutir. Mais, d'abord Jésus n'est pas né un 25 décembre. C'est une date symbolique qui ne correspond à aucune réalité historique. D'autre part, il viendra peut-être une époque où cette soupe de légumes rustique paraîtra un luxe. Alors, profitons tout de suite de ce cadeau de la Nature pendant qu'il est disponible.

 

Si vous en avez trop, vous pouvez toujours en offrir à des voisins, amis ou parents. Cela favorise la convivialité. Et peut-être arriverez-vous à réconcilier des enfants avec les légumes ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires