Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 08:54

 

Le salon de l'agriculture 2012 s'achève ce soir, et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne ressemble pas à celui de l'année dernière.


Souvenez-vous de la campagne d'affichage de France Nature Environnement en 2011, axée sur les nuisances occasionnées par l'élevage, bovin en particulier, pour obtenir le steak tant convoité. Répondant aux pressions du lobby de la viande, Nicolas Sarkozy s'était indigné lors d'une visite au salon et avait fait interdire une affiche trop explicite.

Quelques semaines auparavant, son ministre de l'intérieur de l'époque, Brice Hortefeux, avait catégoriquement refusé d'appliquer une directive européenne sur l'étiquetage du mode d'abattage de la viande. C'est du reste pour avoir parlé de ce problème que ce blog avait été censuré pendant 3 mois. La recherche thématique de Google avait été subitement bloquée, seule la connexion directe demeurant possible.

Il est vrai que l'on n'était pas alors en campagne électorale et que le sujet n'intéressait pas les médias.

Il en va autrement cette année, surtout après que Marine Le Pen ait dégainée la première.


En 2012, le salon de l'agriculture n'est plus le bastion exclusif de l'industrie de la viande. Toutes sortes de groupes de pression se sont invités dans le débat.

Nous avons déjà évoqué les producteurs de lait, exploités par l'industrie laitière, en rébellion contre le ministre de l'agriculture.

Paul François, l'agriculteur gravement intoxiqué par une cuve de pesticides et qui a gagné son procès contre le géant Monsanto était là aussi, le 27 février, accompagné de quelques collègues et obtenant un franc succès.

Ce samedi 3 mars, les anti-corrida étaient à l'entrée du salon, s'insurgeant contre l'inscription de la corrida française au patrimoine mondial de l'humanité. La corrida n'est-elle pas en effet une pratique cruelle d'un autre temps ?

Mais la plus réussie de ces manifestations est sans doute celle des anti-OGM, qui ont défilé le 25 février dans les allées du salon en fanfare et déguisés en abeille, avec un slogan : "Les OGM ou les abeilles, il faut choisir !".  Les apiculteurs sont en effet très inquiets du risque de culture de maïs OGM cette année et craignent une contamination de leur ruches. Ils pourraient alors perdre leur certification bio, comme cela s'est produit en Espagne, où la généralisation des cultures OGM a contaminé l'ensemble de la production apicole.

 

Et je ne parle pas des guignols qui sont venus soutenir leur candidature aux élections présidentielles. Décidément, cette édition 2012 du salon de l'agriculture n'était pas comme les autres.


 

Voir aussi les articles suivants :

Comment manger de la viande Halal sans le savoir

Au sujet de l'abattage rituel

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article

commentaires