Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 12:59

 

Nous avons déjà évoqué la déforestation sauvage de l'Amazonie pour faire pâturer des zébus en élevage extensif, ainsi que pour cultiver du soja OGM destiné à nourrir les vaches européennes, françaises en particulier.

Le soja étant recherché pour son taux élevé de protéines, les races à viande sont concernées aussi bien que les vaches laitières. Un rapport de WWF insiste sur la dépendance de la France vis-à-vis du soja brésilien, dont elle est le 3ème importateur, ceci afin de nourrir notre bétail et nos volailles. Ainsi, notre consommation de viande encourage la déforestation en Amazonie en soutenant le cours du soja à un niveau élevé.

 

Mais il y a du nouveau en ce qui concerne la toxicité des aliments OGM destinés à nourrir nos animaux de ferme.

Jusqu'à présent, les créateurs de semences OGM - comme Monsanto - avaient toujours prétendu que les toxines insecticides de la plante (du maïs BT, en l'occurrence) étaient inoffensives pour l'homme. Or, un biologiste de l'Université de Caen, Robin Mesnage, vient de démontrer la toxicité de ce maïs OGM chez l'homme à forte dose. Cela permet de jeter la suspicion sur le soja OGM, notamment sur les produits laitiers. On sait en effet que toutes les substances toxiques avalées par une femelle allaitante se retrouvent dans son lait, pouvant nuire gravement à la santé de ceux qui absorbent ce lait. Voilà une raison de plus de se méfier des laitages. Ceux disposant du label Bio sont en principe exempts d'OGM (taux maximal 3%) et peu concernés par ce problème.

 

Au Brésil et en Argentine, le soja résistant au Round Up  (SRR) est cultivé en association avec cet herbicide. Or, le même chercheur vient de démontrer - in vitro - la forte toxicité du Round Up, dont il reste forcément des résidus dans la graine de soja.

Je cite Robin Mesnage, auteur de ces études  :

"Pour le Round Up, on confirme ce que l'on avait déjà vu auparavant. C'est à dire que, à des concentrations d'herbicide qui peuvent être présentes dans la plante au moment de la récolte, on affecte la viabilité des cellules humaines et on a même une perturbation hormonale".

 

Un récent reportage télévisé consacré à l'Argentine nous apprenait par ailleurs que, dans ce pays, 50% des terres cultivées le sont en soja, dont 95% en OGM, fortement taxé à l'exportation. Il s'agit donc d'un phénomène d'ampleur mondiale et déjà très avancé. Mais il n'est pas encore trop tard pour réagir, en commençant par s'abstenir de viande.


 

Ajoutons que, d'après le climatologue Ben Cook, l'effondrement de la civilisation Maya serait due à la déforestation, ayant entraîné une diminution des précipitations et de la sécheresse. L'importante déforestation actuelle en Amazonie a dors et déjà un impact climatique majeur avec des sécheresses graves en 2005 et surtout en 2010. Or, ce déboisement libère des terres destinées en priorité à l'élevage, directement en pâturage et indirectement à travers la culture du soja. Il est urgent de revenir à des cultures traditionnelles comme le pois, le lupin et la féverole, qui n'ont pas l'impact négatif du soja sur l'environnement et constituent de bons apports protéiques pour l'élevage. Encore faut-il qu'il y ait une volonté politique ! Cela permettrait en tout cas de soulager la balance commerciale française dans le rouge actuellement.


 

Voir aussi notre e-book, pages 56 à 62 :

TEXTE Être végétarien, le bon choix.web TEXTE Être végétarien, le bon choix.web

 

Lien vers la vidéo de Terre TV (6'37") sur les OGM toxiques

   

Lien vers l'article de Univers Nature : 

La France : 3ème importateur de soja brésilien

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article

commentaires