Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 21:35

IMG 2179 web

 

Ce dimanche 26 février 2012, la foule était au rendez-vous au salon de l'agriculture à Paris. Dès notre arrivée dans le pavillon 1, celui du bétail - des races bovines en particulier - nous voyons un attroupement et une forêt de micros avec leur perche. C'est François Bayrou qui fait sa visite, assailli par les journalistes dans une cohue indescriptible. À côté, lors d'une présentation, un éleveur compare son porc reproducteur à DSK...


Nous trouvons facilement la vedette du salon, qui figure sur les affiches dans le Métro. Je veux parler de "Valentine", une vache Gasconne bien cornue. Elle est accompagnée de son veau et protégée des ardeurs des visiteurs par une double rangée de barrières. La célébrité est quelquefois difficile à assumer.


IMG 2205 web

Nous nous attendrissons un moment sur une vache Tarentaise nommée "Obéïssante", championne laitière, arborant une superbe cloche au cou.

 

Puis, nous tombons sur des Blanc-Bleu, race bovine à viande, sélectionnée pour ses muscles hypertrophiés.


IMG 2197 web

 

Un peu comme ces laitières à la mamelle démesurée, fruit de la sélection génétique pour obtenir toujours plus de lait.


IMG 2195 web

C'est alors que nous tombons sur les stands de l'industrie de la viande. Avec de gros moyens financiers mis en œuvre, on a droit à une piqûre de rappel sur les anges et les démons figurant dans les spots télévisés. Les enfants sont tout particulièrement ciblés afin de les déculpabiliser de manger de la viande, avec cornes de démon et auréole d'ange en prime, au choix.  Du grand art dans le domaine de la manipulation !

Le procédé avait été utilisé par Hergé dans Tintin au Tibet  (page 19), mais on avait alors une véritable opposition entre le bien et le mal. Désormais ange et démon sont de connivence !


IMG 2188-001 web

 

Il ne faut pas oublier que le salon de l'agriculture est un rendez-vous annuel très attendu par les parisiens en manque de nature, avides de caresser les bêtes stressées par le voyage et la foule oppressante. Si en plus on dit au public - qui aime la viande - que même les anges en raffolent, il y aura toujours des gens disposés à le croire, surtout s'il s'agit d'enfants à l'esprit malléable.

 

IMG 2184 web

Des choses que l'on aimerait bien voir disparaître

IMG 2186 web

 

Les grandes enseignes sont présentes avec Carrefour, qui profite du salon pour faire une campagne publicitaire avec une vache. Danone est là aussi, et la filière lait rappelle aux mamans et à leur progéniture de bien consommer trois produits laitiers par jour, avec jeu et arguments pseudo-scientifiques à la clé.


IMG 2193 web

Même l'ONF (Office National des Forêts) s'est offert un stand, mais se garde bien de faire des commentaires sur l'épidémie de suicides parmi ses agents techniques.

 

Dans un autre pavillon, nous tombons sur les étalons du roi du Maroc : des percherons qui ruent dans leur box. L'inactivité du salon doit leur peser.

 

Un détour par le stand de l'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) où nous nous entretenons avec le chef du service santé-nutrition. Des rapports scientifiques sont mis gracieusement à la disposition du public. Ces dernières années, l'ANSES s'est notamment intéressée au lien entre "Nutrition et cancer", ainsi qu'à l'apparition de souches de bactéries multirésistantes aux antibiotiques, du fait de l'usage de ces derniers en médecine vétérinaire.

 

Un peu plus loin, des éleveurs bovins laitiers manifestent bruyamment contre la politique de leur ministre de tutelle Bruno Lemaire.

 

Enfin - séquence nostalgie - le trophée national de l'âne réunit différentes races de l'hexagone, ainsi que quelques mulets. Le tout est accompagné de personnages en costume traditionnel et commenté par un présentateur à l'ancienne. C'est l'âne du Poitou, à l'allure de rasta, qui rafle le 1er prix. Entre temps, un sexagénaire a fait une chute d'âne (dans le sable) lors d'une course et une autre retient son corsage dégrafé !


IMG_2244_web.jpg

On a aussi rencontré un auteur de bande dessinée sur le thème de la paysannerie et un apiculteur creusois sympathique, distribuant le fameux gâteau aux noisettes.


IMG 2224 web

Le même apiculteur nous signale qu'il a perdu 50 ruches récemment - sur 150 au total - dont 2 à cause du frelon asiatique. Le miel va finir par devenir une denrée rare.

 

À noter, dans ce tohu-bohu médiatique, la présence de la Protection Mondiale des Animaux de Ferme, qui incite le public à abandonner les œufs de batterie pour choisir des œufs de poules élevées en plein air. La France est à la traîne, puisque plus de 15% des éleveurs de poules pondeuses en batterie n'ont pas encore appliqué le nouveau règlement européen sur les dimensions des cages avec mise à disposition d'un perchoir. Plus qu'une amélioration des cages, il serait souhaitable de bannir totalement ce type d'élevage cruel. Les poules ne sont pas des animaux bêtes et dépourvus de sensibilité. Manger des œufs produits par des volailles enfermées ne peut que nous être préjudiciable.


IMG 2222 web

 


Partager cet article

Repost 0
Published by ISISRET - dans REPORTAGES
commenter cet article

commentaires