Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 16:53

 

CASTING FAMILLE : " On a échangé nos Mamans " NT1


Pour une nouvelle émission TV sur NT1 , je recherche des MAMANS d'univers différents !

- Vous revendiquez une alimentation saine: végétarienne; frugivore etc.

- Vous êtes fière de votre mode d'éducation et souhaitez le faire partager à une autre famille,

- Vous souhaitez partager une expérience unique en famille,

N'hésitez pas à me contacter au 07 81 49 32 09 ou sur castingenfamille@jimprod.tv pour plus d'informations, une discussion n'engage à rien !

Julie
Jim Productions

Repost 0
Published by URTICA - dans NEWS
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 23:30
Vous voulez en savoir plus sur la scorsonère, le pourpier, le cerfeuil tubéreux, le chou kale (crambe) ou les nombreuses variétés de courges, rendez-vous dimanche 5 octobre en Normandie à La Haye-de-Routot.

AFFICHE prog.mail

Repost 0
Published by URTICA - dans NEWS
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 22:09

Mardi 9 septembre à 20h40, France 5 vient de nous gratifier d'un excellent documentaire intitulé : "Élevage intensif, attention danger". Le film aborde la construction de la ferme de 1000 vaches près d'Abbeville, dans la Somme, qui suscite de fortes résistances, tant des riverains que de la Confédération Paysanne. La qualité nutritionnelle du lait produit dans ces fermes usines est clairement remise en question, de même que l'impact désastreux de tels élevages sur l'environnement. Avec des bêtes qui mangent de l'ensilage de maïs, additionné de sel, de vitamines et de tourteau de soja OGM, on est loin des vaches nourries à l'herbe, au lait riche en oméga 3.

Ici, la France est véritablement à la croisée des chemins, dépassée par les méga-élevages allemands ou hollandais plus compétitifs, mais avec un nombre croissant de consommateurs qui recherchent le goût et la qualité des produits (carnés et lactés), le bien-être animal et la préservation des générations futures.

Comme le montre le reportage, l'exemple des États-Unis illlustre les limites du gigantisme en matière d'élevage, confronté aux attentes des consommateurs et citoyens.

 

IMG 2197 webUne race à viande issue du génie génétique

et décriée par Périco Légasse dans le reportage.

C'est clairement un monstre sur pattes !


 

Animé par Marina Carrère d'Encausse, un débat vigoureux faisait suite au documentaire, opposant deux médecins nutritionnistes : d'une part "l'avocat du diable" en la personne de Jean-Michel Cohen, ardent défenseur de l'industrie agro-alimentaire, et d'autre part, Jérôme Bernard-Pellet, végétalien et membre du conseil d'administration de l'Association Végétarienne de France.

 

à revoir jusqu'au 16 septembre sur Pluzz.fr (53mn). 

http://pluzz.francetv.fr/videos/elevage_intensif_attention_danger.html


Repost 0
Published by URTICA - dans NEWS
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 12:24

 

Un pur régal ! En outre, ce plat est bourré de vitamines et d'anti-oxydants.


Recette facile

 

Prix de revient : 2,50 € par personne environ

  • temps de préparation : 10 mn
  • temps de cuisson : 20 mn

 

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 1 belle aubergine
  • 1 poivron
  • 2 tomates
  • 5 oignons blancs
  • 1 gousse d'ail (facultatif)
  • 1 tranche de pain de campagne (facultatif)
  • 1 dé de gingembre
  • 1 doigt de curcuma frais
  • coriandre frais
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • sel et poivre


DSCF2479 web

 

Éplucher l'aubergine et la couper en rondelles d'à peine un centimètre d'épaisseur. La faire cuire à la vapeur durant 7 à 8 mn.

 

Coulis :

Éplucher les tomates, les oignons blancs, le poivron, le gingembre et le curcuma. Les couper en morceaux et ajouter l'huile d'olive. Saler et poivrer. Faire revenir le tout à la poêle à feu moyen durant 10 mn. Puis mixer longuement et réserver.

 

Faire revenir délicatement les rondelles d'aubergine 2 mn à la poêle. Les mettre dans un plat creux. Recouvrir avec le coulis et saupoudrer de coriandre fraîche ciselée. Servir avec des croûtons frottés à l'ail en accompagnement avec du riz, de la polenta ou du quinoa.

 

DSCF2482 web

 


Repost 0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 09:52

Délicieuse salade de printemps. Avec un bon morceau de pain, elle constitue un repas complet.

 

Recette facile

 

Prix de revient : environ 1,50 € par personne

  • Temps de préparation : 10 mn

 

Ingrédients pour 3 à 4 personnes :

  • 1/2 chou de printemps (cœur de bœuf)

  • 1 avocat

  • 120 g de tofu fumé

  • champignons (rosés des prés)

  • olives noires (kalamata sauvages)

  • ciboulette

  • 1 cuillère à soupe de gomasio

  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

  • 1 cuillère à soupe d'huile de chanvre

  • le jus d'un demi citron

  • 1 cuillère à café de moutarde

  • sel, poivre


IMG 4382 web

 

IMG_4390_web.jpg

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 13:10

 

La conférence-débat du mardi 20 mai 2014 à l'école PPA de Paris a été l'occasion d'un échange parfois musclé, mais fructueux, entre René Laporte, représentant de la filière viande, et Élodie Vieille Blanchard, présidente de l'Association Végétarienne de France.

Nous souhaitons revenir ici sur les arguments de Mr Laporte développés par lui lors de la conférence et dans le livre Faut-il arrêter de manger de la viande  récemment  paru aux éditions Le Muscadier.


 

Il ne fait aucun doute que l'industrie de la viande voit d'un œil inquiet l'émergence d'un front anti-viande en France. Celui-ci s'est renforcé ces dernières années, les militants donnant de plus en plus de voix, avec parfois quelques débordements. Comme cet activiste traitant un boucher parisien d'assassin lors de la Veggie Pride 2014 (d'après France Info). C'est le type même de comportement intolérant à éviter, car, même s'il ne représente qu'une minorité, il fait un tort considérable à la cause. En ce sens, Mr Laporte a raison de souligner : ... « s'ils suivent les enseignements de Pythagore, ils doivent être tolérants et respectueux de la liberté de chacun dans le choix de manger ou non de la viande ». Certes, je conçois qu'une réaction de jugement soit tentante pour un végane militant de la cause animale, mais chacun évolue à son rythme et ce ne sont pas des insultes qui vont convertir qui que ce soit. Au contraire, cela envenime le débat en augmentant le ressentiment des amateurs de viande envers les végétaliens déjà très critiqués dans les médias conservateurs et le milieu médical français.

 

Dans la même veine, Mr Laporte s'insurge contre ces véganes qui veulent abolir la viande et fermer les abattoirs. Là encore, je ne lui donne pas tort, car il n'est pas question de contraindre ; nous sommes déjà accablés de règlements et d'interdits. De mon point de vue, tout doit venir d'une prise de conscience de la sensibilité animale associée à une répulsion naturelle vis à vis de la viande considérée comme ce qu'elle est : du cadavre d'animal. La consommation de viande deviendra odieuse à un nombre croissant de personnes et les abattoirs finiront par disparaître. Il y a déjà beaucoup de violence sociale ; pourquoi en rajouter en renvoyant aux carnivores leur image hideuse au visage ? 

 

Spécialiste de l'industrie de la viande, René Laporte utilise volontiers le postulat : « Il n'y a pas de loi universelle qui interdit de manger les animaux », ou encore « La viande n'est pas un produit qui entraîne des maladies ».

La première affirmation est contredite par les bouddhistes, hindous et jaïns pour lesquels le dharma (ou loi divine, ordre universel) prescrit justement de ne pas manger de viande, aliment considéré comme impur. Par ailleurs, il y a actuellement un consensus dans le monde scientifique sur les risques d'obésité, de diabète de type II, de troubles cardio-vasculaires, ainsi que de cancers colorectal et de la prostate provoqués par une surconsommation de viande. On ne peut donc pas prétendre que la viande soit un aliment inoffensif.

 

Mr Laporte a du reste l'art de sélectionner les études qui l'arrangent, balayant celles qui sont contraires à ses arguments d'un trait de plume comme le Rapport Campbell souffrant soi-disant d'une erreur méthodologique. C'est un peu facile comme procédé.

Il s'est passé la même chose en 2012 avec l'étude du Pr Séralini sur les OGM. Heureusement, il s'est trouvé quelques dizaines de scientifiques intègres et courageux pour défendre les découvertes du Pr Séralini, d'autres ayant succombé aux puissantes pressions du lobby des biotechnologies.

Pourquoi Colin Campbell serait-il victime d'ostracisme ? Parce qu'il est végétalien, s'oppose ouvertement au lobby médical et qu'il « envisage la possibilité d'une conspiration du contrôle, du silence et de la désinformation », une faute impardonnable pour la communauté scientifique à la botte des multinationales. La situation n'est guère différente en France où une haute responsable d'agence gouvernementale m'a demandé de ne pas révéler qu'elle est végétarienne ! Entre la honte d'être végétarien et l'orgueil de l'afficher, il y a un juste milieu...

 

Mr Laporte pose également la question : « Les mangeurs de viande sont-ils violents ? ». Pour nous, la réponse ne fait aucun doute, ayant constaté que, sur 60 villes de plus de 200 000 habitants analysées à travers le monde, celles qui possèdent le moins de restaurants végétariens par habitant sont aussi les plus violentes : Marseille, Rio de Janeiro et Moscou.

http://www.vegetari1.net/article-les-villes-ou-il-fait-bon-etre-vegetarien-118783109.html

 

Monsieur Laporte ne supporte pas le parallèle fait entre le traitement des déportés par les nazis dans les camps d'extermination et le traitement infligé aux animaux victimes de la barbarie humaine dans les élevages et abattoirs industriels. Pourtant, il croît pouvoir s'appuyer sur la philosophe Élisabeth de Fontenay, qui soutient la cause végétarienne et a fait la même comparaison après avoir vu une partie de sa famille juive décimée dans les camps nazis.

En outre, Mr Laporte se réfère ouvertement à Jean-Jacques Rousseau pour étayer sa démonstration. Sans doute ignorait-il que celui-ci était végétarien ? Rousseau déclarait en effet avoir des goûts alimentaires simples et se satisfaire d'un repas frugal dont la viande ne fait pas partie. Rousseau constate que les enfants « qui mangent beaucoup de viande sont en général plus cruels et sauvages que les autres », et pour lui « le goût de la viande n'est pas naturel à l'homme ».

Au contraire, reprenant le philosophe renégat Dominique Lestel auteur du pamphlet « Apologie du carnivore », Mr Laporte écrit : « L'homme n'a pas à dénier son instinct carnivore, il doit assumer la part d'animalité qui est en lui, ce que les végétariens et les végétaliens refusent ». En somme, si on le comprend bien, les végétariens sont des carnivores qui s'ignorent. Grotesque ! Ses parents n'auraient pas dû lui donner une côtelette en guise de hochet !

 

Enfin, dire que la viande n'est pas responsable de la déforestation en Amazonie est tout bonnement faux. Le bois n'est qu'un sous-produit de la déforestation, une grande partie étant brûlé lors du défrichage. La cause principale du déboisement est l'extension des pâtures pour les zébus, suivie par le développement de la culture du soja OGM destiné à l'exportation afin de nourrir les vaches, porcs et poulets européens. L'extraction du bois arrive loin derrière.

 

Par ailleurs, si notre porte-parole de la filière viande reconnaît des améliorations dans les conditions de vie des animaux, le mérite n'en revient nullement aux éleveurs qui recherchent surtout la productivité. Le crédit en est à porter à la pression d'associations de protection animale, comme L214 que Mr Laporte fustige par ailleurs.


 

On le voit, si la filière viande, assiégée de toutes parts, fait souvent preuve de mauvaise foi, les végétariens ont encore quelques progrès à faire pour convaincre. Déjà dans les années 1930, Gandhi avait constaté le caractère sectaire de certains végétariens londoniens. Il précisait alors : « Les végétariens doivent être tolérants s'ils veulent convertir les autres au végétarisme. Adoptez une attitude humble ! ». Le conseil est toujours valable aujourd'hui. Les végétariens ont beau avoir le vent en poupe, ils n'ont pas encore fait toutes leurs preuves.

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 09:31

 

Ce texte provient de l'esprit de Matthew, jeune américain décédé à l'âge de 17 ans et qui communique régulièrement avec sa mère Suzanne par channeling. Il y est question de l'importance des animaux dans l'évolution d'une civilisation, ainsi que du rôle des baleines. Le message étant assez long, nous n'avons conservé que la seconde moitié qui concerne notre propos :

 

Texte de Suzanne Ward, publié par Luisa Vasconcellos et traduit par Alain Bonet. Reproduit avec leur accord.

 

 

Bien que cela se déroule à une rapidité sans précédent, nous savons que dans votre désir que toute souffrance et violence arrivent à un terme, votre patience est mise souvent à rude épreuve. Vous en avez assez de nous entendre dire que de grands changements sont en cours – il est évident que vous ne voulez pas seulement des paroles d’encouragement. Nous allons donc parler des progrès réalisés dans un domaine que vous ne pourriez pas imaginer appartenir au contexte de l'ascension planétaire et personnelle, mais c'est un aspect vital – essentiel ! -  de l’évolution d’une société : celui du traitement de ses animaux. C’est avec joie que nous avons vu l'activité pour le bien des animaux se généraliser dans votre monde !


Les animaux sont des âmes ; chacune est une partie de la Source, tout comme vous l’êtes, et elles évoluent comme vous le faites. Parmi certaines espèces animales se trouvent des âmes humaines hautement évoluées, qui ont choisi de s’incarner dans ces formes spécifiques, pour améliorer l'esprit de relation entre toute vie animale et l’humanité. L'amour est la clé – les animaux vous montrent comment aimer sans condition, ni limitation.

L'intelligence des ordres supérieurs est très proche de la vôtre, et la vaste espèce de la famille des cétacés, des baleines et des dauphins comprend les âmes les plus évoluées de la planète, aussi bien intellectuellement que spirituellement. Le spectre des émotions et des caractéristiques animales est semblable au vôtre aussi, à l'exception des caractères acquis comme le tact, la tromperie, l'amertume et le meurtre par sport ; et à certains égards, leur conscience est supérieure. Ils captent vos pensées, ils sont plus sensitifs que la plupart des gens et un ou plusieurs de leurs cinq sens de base est plus sensible que le vôtre.

Ce sont des âmes multidimensionnelles tout comme vous l'êtes, mais elles vont et viennent consciemment entre les mondes physiques et spirituels, et elles comprennent qu'il n'y a pas une chose telle que la « mort ». Elles communiquent par télépathie entre elles et interagissent avec les myriades d’âmes des dévas,  dont la plupart des gens ne savent que peu ou rien, et pourtant ces êtres précieux sont indispensables à l'épanouissement de la vie sur Terre.


Revenons un peu en arrière. Il y a des éons, les animaux vivaient en paix les uns avec les autres et avec les peuples, et il existait une communication télépathique entre toutes les formes de vie, y compris avec les royaumes des végétaux et des dévas. La planète entière était le jardin d'Eden où toute la vie prospérait. Lorsque de puissantes civilisations à propension négative succombèrent à la volonté des forces obscures, elles dégradèrent l'ADN des civilisations les plus faibles et inclurent la brutalité et introduisirent la férocité chez les animaux qui conduisit à la chaîne prédateur-proie. Comme la lumière dans la conscience des gens baissait, ils commencèrent à se massacrer les uns les autres de même que les animaux – c’est ce qui a causé la spirale descendante de la planète jusqu’aux profondeurs de la troisième densité où elle est restée coincée pendant de longs siècles.

Les forces de l’obscurité savaient que les baleines remplissaient une fonction cruciale en ancrant la lumière dans les profondeurs de l'océan où l'obscurité n’a pas accès ; et pour éliminer toute la lumière sur la Terre, elles incitèrent les humains à tuer des baleines pour des raisons culturelles et commerciales et beaucoup plus tard à leur causer des dommages sérieux par des essais de sonar dans les eaux des océans. Mais l'obscurité n'est pas parvenue à son objectif – les baleines ont accepté de laisser leur lumière s’implanter profondément dans les mers, après que leurs corps furent tués.

La même influence négative était à l'œuvre dans la quasi-destruction des troupeaux de bisons qui parcouraient les plaines du pays, qui sont devenus les États-Unis. Les personnes qui étaient sujettes à cette influence obscure, ordonnèrent leur extermination, parce qu'elles savaient que les animaux étaient la source de nourriture et de vêtements dont les natifs avaient besoin pour survivre. En revanche, les indigènes ne tuaient que les bisons dont ils avaient besoin pour répondre à leurs besoins existentiels et ils exprimaient honneur et gratitude envers la vie des animaux qu'ils sacrifiaient.

 

D'autres exemples des influences néfastes étaient de motiver la population à faire grand cas d’articles de luxe sculptés dans des défenses d'ivoire, de penser que le port de fourrures d’animaux est à la mode, d’empailler des têtes d'animaux sauvages et des séries entières de poissons et de les suspendre aux murs, à croire que certains parties d'animaux sont aphrodisiaques ou renforcent les prouesses sexuelles. Des millions et des millions d'animaux dans la nature ou dans les eaux ont été tués simplement pour satisfaire les envies de l'humanité.

 

Jamais il n’est venu à l'esprit des hommes que les animaux ont des émotions, une intelligence et que de nombreuses espèces sont orientées vers une vie familiale. Il y a eu à peine une pensée que ces parents aiment et prennent soin de leurs petits,  tout comme les gens le font et pleurent la perte d'un membre de la famille ou un ami très cher. Non, les animaux furent considérés comme des objets destinés tout simplement à satisfaire les caprices humains. Cette mentalité profondément ancrée dans la  troisième densité devait changer pour que la Terre puisse ascensionner et c’est pourquoi, au cours des soixante- dix et quelques années de son processus ascensionnel, la lumière a élevé la conscience de votre société à considérer l'importance cruciale des animaux dans l’équilibre de toute vie sur Terre.

Après que quelques voix se soient élevées, proclamant que les animaux ont le droit d'être traités humainement et avec dignité et respect, des groupes commencèrent à se former afin d'agir selon ce principe ; et quelques individus ont été inspirés de vivre dans la nature sauvage et à consigner leurs observations sur des espèces particulières. Ces débuts essaimèrent dans des organisations locales, nationales et internationales d'aujourd'hui avec la mission de sauver les animaux et leurs habitats naturels. Certains ont édifié et étendu des réserves naturelles pour animaux sauvages blessés ou orphelins, d'autres dirigent des programmes de soutien ou de sauvetage et de réadaptation pour animaux domestiques maltraités, et de nombreuses personnes soutiennent financièrement ces groupes.

Le scandale concernant les conditions inhumaines dans lesquelles les animaux d'élevage vivent et meurent, impose des améliorations dans ces domaines. Des zoos créent ou étendent l’environnement sauvage pour leurs animaux et des programmes de reproduction permettent de sauver des espèces en voie de disparition. Les cirques répondent aux appels de prendre soin de leurs animaux consciencieusement et gentiment. Les lois nationales interdisent l'exportation d'animaux indigènes ; une partie de l'application des lois anti-braconnage aide les braconniers à trouver d'autres moyens de subsistance ; des lois exigent que les éleveurs d'animaux de compagnie répondent à des normes plus élevées.

Des recherches approfondies sur le comportement des animaux, leur intelligence et leur moyen de communiquer, montrent leur similitude avec vous sur ces points. Un nombre croissant d'animaux de compagnie sont adoptés ; des enfants d'âge scolaire sont éduqués sur la nécessité de stériliser et de castrer les animaux, ainsi que sur l’importance de leurs soins de santé et d’une bonne nutrition. De nombreuses pétitions militant pour le bien-être des animaux sont en circulation - l'acte même de signer une pétition envoie des flots de lumière - et l’Internet regorge de films et de photos montrant l'amitié entre les espèces, même dans la chaîne prédateur-proie, ainsi que des animaux sauvages témoignant de la volonté de se lier d'amitié avec les humains.

 

Vous savez tout cela, alors pourquoi en avons-nous parlé ? De sorte que vous puissiez penser à ces pas de géant que votre société a réalisés et que vous en soyez reconnaissants ! Oui, bien des choses doivent être encore faites, et beaucoup d'entre vous ont écrit des lettres poignantes demandant ce que vous pouvez faire. C’est d'une importance capitale et nous vous invitons à cesser de vous concentrer sur la cruauté et la négligence que les animaux endurent et de vous sentir désemparés à ce sujet. Selon la loi universelle d'attraction qui opère perpétuellement, les basses vibrations de ces sentiments et pensées négatives contribuent à faire perdurer ce que vous souhaitez voir prendre fin. En adressant des vibrations élevées de gratitude pour les innombrables efforts faits au nom des animaux, vous diffusez de la lumière à travers le règne animal.


Famille bien-aimée, il y a beaucoup plus de bonté et de lumière dans votre monde que vous pouvez imaginer, et chacune de vos pensées d'amour, vos sentiments et actions ajoutent à l'abondance qui transforme votre monde. Avec l'amour, respect et honneur, nous vous saluons et vous accompagnons à chaque étape vers la myriade de gloires de l'Age d'Or de la Terre.



Matthew Ward, le 2 mai 2014

Texte intégral consultable sur le site Matthew France

http://matthewfrance.blogspot.fr/2014/05/02052014.html#more

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans CITATIONS
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 10:10

 

Alors que les français sont occupés à remplir leur déclaration d'impôt ou préparent leurs vacances d'été, ils hésitent bien souvent à participer aux prochaines élections européennes, déçus par la classe politique et ne mesurant pas ce qui se trame en coulisse. Du reste, la majorité des citoyens n'a même jamais entendu parler des accords TAFTA négociés dans le plus grand secret entre les technocrates de Bruxelles et ceux de Washington. Et ce n'est pas aux actualités télévisées que l'on va nous donner des éclaircissements sur le sujet. De quoi s'agit-il au juste ?

 

siteon0-e5814.png

Pour résumer, il s'agit, sous le couvert d'un accord commercial, d'harmoniser les normes européennes et américaines en nivelant celles-ci par le bas. Une occasion rêvée pour des firmes comme Monsanto d'imposer leurs OGM dont les européens ne veulent pas. Idem pour le bœuf traité aux hormones de croissance actuellement interdit d'entrée sur le territoire européen, pour les poulets désinfectés au chlore ou les porcs traités à la ractopamine, un additif dangereux interdit dans 160 pays dont ceux de l'Union Européenne. Plus question de fromages fermiers, seul le pasteurisé aura droit de cité. De même, les viticulteurs redoutent la disparition de leurs appellations contrôlées, considérées aux États-Unis comme des mesures protectionnistes à bannir.

 

Question semences, un agriculteur pourra voir ses « biens saisis » et ses « comptes bancaires gelés » s'il n'est pas en mesure de prouver l'origine certifiée de ses semences, cela sur simple présomption de contrefaçon.

 

Des tribunaux spéciaux composés d'avocats d'affaires (juges et parties) seront chargés de défendre les droits des multinationales devant les états et collectivités. Wikileaks révèle que les preuves présentées au cours de ces audiences peuvent rester secrètes !

 

Un traité de libre-échange analogue (ALENA) lie les États-Unis au Canada et au Mexique depuis 20 ans. Tous les procès intentés par des multinationales américaines ont été perdus par ces deux pays et des centaines de millions de dollars gagnés par les entreprises plaignantes. Dans son article du Monde Diplomatique, Lori M. Wallach parle d'une « extorsion légalisée ».

 

Avec cet accord, l'interdiction d'exploitation des gaz de schiste en France deviendrait caduque. Ainsi, une société américaine qui souhaitait exploiter du gaz de schiste sous le fleuve Saint-Laurent réclame 250 millions de dollars au gouvernement canadien suite au moratoire interdisant cette activité au Québec.

 

Si cet accord de libre-échange est adopté par le Parlement Européen, la dérégulation sera totale sur les placements bancaires à haut risque, accordant l'impunité aux requins de la haute finance. Les armes seront en vente libre comme aux États-Unis où l'on assiste à de nombreuses fusillades dans les écoles et sur les campus. Le salaire minimum sera supprimé et il faudra cumuler 2 ou 3 CDD payés une misère pour survivre. Lorsqu'ils auront un emploi, les travailleurs seront au régime Mc Donald's ou Disney et devront s'estimer contents d'être embauchés par une entreprise « prestigieuse ».

 

En fait, c'est tout le système juridique qui devra être refondu, avec la dissolution des acquis sociaux. Le projet précise en effet que « les pays signataires assureront la mise en conformité de leurs lois, de leurs règlements et de leurs procédures avec les dispositions du traité » (Lori M. Wallach). Avec la saturation du système judiciaire français, on n'est pas sorti de l'auberge !

 

Comme le signal Raoul Marc Jennar, auteur d'un livre sur le traité, « on engage le pays et son peuple dans des négociations qui comportent des choix de société essentiels, sans que ni les élus de la nation, ni le peuple lui-même ne soient consultés. »

 

Cela vous étonne de savoir que l'UMP est favorable à ce traité ? En tout cas, il se garde bien d'en parler dans ses clips de campagne pour les élections européennes. Ce projet de libre-échange est défendu par José Manuel Barroso, David Cameron, Angela Merkel...et François Hollande. Parmi les centristes, l'ancien ministre des finances Jean Arthuis y est fermement opposé.

Les seuls partis qui se sont ouvertement déclarés opposés au traité de libre-échange transatlantique sont Europe Écologie-Les Verts, le Front de Gauche et le Parti Pirate.

Mais José Bové, candidat d'EELV très impliqué au Parlement Européen, vient de révéler que Jean-Luc Mélenchon ne mettait jamais les pieds à Strasbourg, si ce n'est pour toucher son salaire de député européen ! De même pour les 3 députés FN absents aux séances importantes de l'assemblée. Malgré tout, les sondages placent le FN en tête des intentions de vote ! Les français veulent-ils un retour à l'ancien franc ?


Certes, le Parlement Européen a peu de pouvoir, contrairement à la Commission Européenne, mais il est capital de manifester notre opposition au traité TAFTA, ou Grand Marché Transatlantique, en votant pour une liste qui y est opposée le 25 mai. Il en va de notre avenir et de celui de nos enfants. Il est encore temps d'empêcher l'instauration d'une dictature mondiale aux mains des multinationales qui gouverneraient par la peur et l'arbitraire. Il suffit d'afficher notre détermination.

 

Article publié le 18 mai 2014 par Yves Tissier sur Urticamania et vegetari1.net

 

 

Sources principales :

 

  • Raoul Marc Jennar, Le Grand Marché Transatlantique – La menace sur les peuples d'Europe, éd. Cap Bear, 2014, 64 pages, 5€.

 http://capbearedition.com/le-grand-marche-transatlantique/


  • Lori M. Wallach, Le Traité Transatlantique, un typhon qui menace les européens, Le Monde Diplomatique, novembre 2013.

http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/WALLACH/49803

 

  • Jean Arthuis, 7 bonnes raisons de s'opposer au traité transatlantique, Le Figaro, 10 avril 2014.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/10/31001-20140410ARTFIG00323-jean- arthuis-7-bonnes-raisons-de-s-opposer-au-traite-de-libre-echange-transatlantique.php

 

  • Le traité de libre-échange transatlantique : la fin du projet européen ? Europe Écologie 2014 n°1 avril 2014.

 

 

Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 06:05

 

9791090685239-165x250C'est le titre du petit livre sorti aux éditions Le Muscadier en février 2014. L'ouvrage est conçu sous forme d'exposés contradictoires entre René Laporte, un vieux routard de l'industrie de la viande, et Élodie Vieille-Blanchard, la présidente de l'Association Végétarienne de France.

Jeune éditeur, Le Muscadier croît aux débats d'idées, afin d'aider le public à se forger une opinion entre deux points de vue radicalement opposés.


D'une part, il y a ceux qui prétendent défendre une tradition culinaire indissociable de notre culture et voient comme une menace le développement du végétarisme ; d'autre part ceux qui veulent préserver l'environnement, ainsi que leur santé et se soucient du bien-être des animaux considérés comme des êtres vivants à part entière. Les premiers bénéficient de subventions publiques et de l'appui des autorités, les seconds vivent des cotisations de leurs adhérents.

Entre les deux, Éric Birlouez sert de médiateur.

 

Justement, une conférence-débat animée par les auteurs du livre aura lieu le mardi 20 mai 2014 à 18h30 à l'école PPA, 5 rue Lamaignan à Paris 14ème (c'est à côté du Parc Montsouris, au RER Cité Universitaire).

http://www.muscadier.fr/deux-debats-pour-le-prix-dun/

 

Il est certain que nous sommes face à un important choix de société.

 

 

Faut-il arrêter de manger de la viande ?

Contradicteurs : René Laporte et Élodie Vieille Blanchard (AVF)

Médiateur : Éric Birlouez

Éditions Le Muscadier, février 2014, 128 pages, 9,90€.

ISBN : 979-10-90685-23-9


Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 12:09


 

  • Le Jour où les Animaux m'ont demandé d'Arrêter de les Manger

 Une expérience qui a transformé sa vie, par Laura Marie :

http://lauramarietv.com/fr/le-jour-ou-les-animaux-mont-demande-darreter-de-les-manger/


 

  • Comment Lisa Simpson est devenue végétarienne

Voir la vidéo (21 mn) :

http://www.simpson-en-streaming.tv/saison-07/s7-e05


 

  •  Comment je suis devenue Vegan 

Intéressant témoignage de Melle Pigut

http://pigut.com/2014/02/25/comment-je-suis-devenue-vegan/

 

 

  • Pourquoi être végétarien ?

Par Muriel Douru, illustratrice professionnelle

http://www.vegactu.com/actualite/pourquoi-etre-vegetarien-une-illustratrice-nous-lexplique-16393/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Vegactu+21+juin

 


 

 

Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article