Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 14:07
Mis à jour le 26/4/2016
 

Comme pour le régime crudivore, ne manger que des fruits peut apporter de grands bénéfices pour la santé en cure estivale de quelques semaines, mais la poursuite de ce régime sur plusieurs années expose à de graves problèmes de santé. Ce mode d'alimentation est du reste peu pratiqué en France, et les rares personnes qui l'adoptent souffrent en général d'une grande maigreur et de sévères carences alimentaires. Une complémentation alimentaire s'impose.

 

Rz_ALIM068.jpgPhoto Libre 

Cependant, le frugivorisme se développe beaucoup actuellement aux États-Unis, notamment dans les milieux sportifs. Il n'est pas rare d'y rencontrer des personnes qui se nourrissent de 30 bananes bio (soit 3 kg) par jour, sans compter les autres mangues, ananas ou papayes ! Les partisans de ce régime admettent généralement quelques légumes verts crus en complément, à raison de 80 % de fruits et 20 % de légumes feuilles. Cette mode à haut risque présente de nombreux inconvénients :
 
  • Ce régime est carencé en protéines, éléments indispensables à une bonne régénération cellulaire, d'où une fonte musculaire et une sensibilité aux infections.
 
  • Ce régime manque complètement de calcium, magnésium, fer, zinc, cuivre, sélénium, iode, ainsi que de vitamines B2, B12 et D (cette dernière pouvant être apportée en s'exposant au soleil).

 

  • L'index glycémique de ces fruits est souvent élevé, comme c'est le cas pour les dattes, les figues, les mangues ou le raisin. Les pratiquants de ce régime affirment que cela n’entraîne pas de risque de diabète à condition de s'abstenir de lipides. Ils rejettent donc les amandes, noisettes, noix et même l'avocat.

 

  • Les tempéraments VATA - suivant la terminologie ayurvédique - risquent de ne pas supporter ce régime et d'avoir un colon distendu par les ballonnements.

 

  • Le coût d'un tel régime est élevé. On n'imagine même pas une telle pratique dans les régions septentrionales où les fruits sont rares et hors de prix.

 

  • Le régime frugivore nécessite non pas 3 repas par jour, mais un grignotage permanent, sous forme de 6 collations quotidiennes minimum et une activité physique intense afin de brûler toutes ces calories. Les glucose, fructose et lévulose des fruits sont en effet des sucres rapides. Passant dans le sang en moins d'une heure, ils sont immédiatement bio-disponibles. Autrement dit, ce régime n'est absolument pas adapté aux sédentaires. Il peut par contre constituer une sorte de dopage légal transitoire pour les sportifs recherchant la performance.

 

  • Les fruits sont généralement importés, ce qui est contraire à l'éthique du locavore, à moins de vivre sous les tropiques ou en zone de production.

 

Pour toutes ces raisons, nous formulons donc les plus grandes réserves vis-à-vis de ce régime, même si on peut imaginer l'humanité se nourrir principalement de fruits dans les siècles à venir.

 

 
Exemples de carences 
 
Contrairement à ce qui est dit dans une vidéo consacrée à la banane trouvée sur le site d'un médecin américain fruitarien, la banane n'est pas riche en fer. Elle en contient seulement 0,4 à 0,6 mg/100 g, soit 12 fois moins que la lentille. Les seuls fruits qui contiennent des quantités appréciables de fer sont les dattes, pruneaux et raisins secs, et dans une moindre mesure la mangue, la goyave, le cassis, la groseille et la mûre. Il est vrai que la banane bio est un bon aliment, à condition de ne pas s'en nourrir exclusivement. En fait, il s'agit plus d'un encas que d'un véritable repas.
Les femmes, en particulier les sportives, ainsi que celles qui ont des règles abondantes, doivent veiller à avoir des apports de fer suffisants.
Très riche en fer, la spiruline peut servir de complément alimentaire, mais elle ne contient pas toutes les vitamines et minéraux.
 
Le régime frugivore est également carencé en zinc, capital pour la bonne santé de la peau. Les fruits sont en effet pauvres en zinc, que l'on trouve par contre en abondance dans les graines oléagineuses, surtout la noix de cajou, la noix du Brésil et la graine de courge, ainsi que dans une moindre mesure les noix, les amandes et les noisettes.
A notre sens, il serait très regrettable de se priver d'une catégorie d'aliment qui est à la fois une mine d'acides gras, de protéines et de minéraux.
 
Plusieurs nutritionnistes mettent en garde contre les dangers de ce régime.
Rappelons que l'acteur américain Ashton Kutcher a du être hospitalisé sur le tournage d'un film consacré à Steve Jobs, après avoir suivi le même régime frugivore que l'ex-patron d'Apple. Il souffrait de troubles du pancréas le faisant se tordre de douleur et Steve Jobs est lui-même mort d'un cancer du pancréas.
Le régime frugivore est du reste interdit aux diabétiques et l'on sait que beaucoup de gens sont diabétiques sans le savoir.
Il semble que notre organisme ne soit tout simplement pas adapté à ce régime, qui ne doit être entrepris que prudemment, sous la surveillance de personnes qualifiées, et durant une courte période, un peu comme une cure de jeûne. Les effets peuvent être prodigieux à court terme, mais s'avèrent ensuite désastreux si le régime est poursuivi.
Je me rappelle avoir vu à Rishikesh, au bord du Gange, une occidentale qui vivait chez un "mahatma". Elle ne se nourrissait que de fruits et semblait sortir d'un camp de concentration tant son corps était squelettique et décharné. Il était évident qu'elle souffrait de graves carences alimentaires.
Certaines femmes pourraient être tentées d'adopter ce régime afin de maigrir, ce qui peut parfois masquer une anorexie.
Et les partisans du régime frugivore (ou fructivore), aveuglés par les premiers bénéfices de cette nouvelle mode alimentaire, ne brillent pas par leur ouverture d'esprit.
 
On trouvera aussi quelques renseignements utiles sur le blog Alimentation Vivante.
 
 
Mise au point :
Malgré quelques réactions hostiles, je persiste à dire que ce régime est à haut risque. Quitte à dissuader certains de profiter de ses bénéfices passagers, je préfère insister sur les dangers encourus, sous-estimés par les partisans du frugivorisme. Dire que ce n'est pas un régime mais un mode de vie, c'est jouer sur les mots. À ce moment là, le végétarisme est une philosophie.
Il est vrai cependant qu'il y a plusieurs écoles au sein des frugivores, avec des différences sur l'acceptation ou non des légumes et des fruits secs, ce qui fait une différence significative.
Pour conclure, je préfère dresser une description un peu schématique du frugivorisme qu'en encourager la pratique et avoir des morts sur la conscience. Ceux qui savent faire preuve de discernement et voudront se risquer sur ce chemin avec prudence finiront bien par trouver leur chemin, en connaissance de cause. 
 
 
 
Repost 0
Published by ISISRET - dans DIETETIQUE
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 16:12

 Mis à jour le 31 mai 2014


Tahiti regroupe plusieurs graves troubles de santé : obésité, diabète, hypertension et maladies cardiovasculaires y sont massivement répandus.

D'après une étude effectuée en 2010 par l'Institut de Veille Sanitaire, le taux d'obésité de la population y est l'un des plus élevés au monde avec 40,4% contre 17% en métropole.

La consommation de viande par an et par habitant y est également considérable avec 108,9 kg en 2007, contre 88,7 kg pour la France à la même époque (chiffres FAO).

Certes, la viande n'est pas seule en cause. Les polynésiens mangent très peu de fruits et légumes, fument beaucoup et boivent des quantités d'alcool impressionnantes. Leur activité physique est également très réduite.

D'après une autre étude réalisée en 1995 le taux de diabétiques en Polynésie Française était alors de 17%, contre 10% de moyenne mondiale donnée par l'OMS en 2013, ce qui est déjà énorme.


À ce stade, on peut véritablement parler de suicide collectif, et la situation est encore plus grave dans d'autres îles de Polynésie telles que Nauru, les îles Cook ou les Samoa américaines avec des taux d'obésité compris entre 58% et 75%. Les révoltés du Bounty ne reconnaîtraient plus leurs vahinés transformées en modèles de Botéro !

 

800px-Paul_Gauguin_056.jpglink

 

Comment en est-on arrivé là ?

 

Il semble que ces populations, qui ont longtemps vécu en autarcie, aient mal supporté leur changement brutal de mode de vie, qui les rend dépendantes d'une économie agro-industrielle occidentale. Leur vulnérabilité est comparable à celle des amérindiens ou des inuits, qui ont perdu leurs repères et manifestent une sensibilité particulière à l'alcool.

Une campagne générale d'information nutritionnelle, auprès des enfants en particulier, s'imposerait comme un préalable à toute amélioration de la situation. Les polynésiens doivent également réaliser que tous ces biens de consommation importés dont ils sont si friands (alcool, tabac, alimentation dénaturée) sont des poisons pour leur organisme et détruisent leur dignité, les rendant complètement dépendants. D'autant plus que, malgré la loi Lurel qui l'interdit, les compagnies agro-alimentaires mettent nettement plus de sucre dans les produits vendus dans les DOM-TOM que dans ceux distribués en métropole. 


L'Océanie a encore du chemin à faire avant de redevenir le paradis qu'elle fut jadis.


 

http://www.slate.fr/story/75468/alcoolisme-tabagisme-obesite-tahiti

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 15:00

La chaine Arte a diffusé le dimanche 12 janvier un reportage sur la communauté Monte Veritá, fondée en 1900 au sud de la Suisse, sur les hauteurs du lac Majeur, près de Locarno.


Dans la lignée des communautés pythagoriciennes de l'antiquité, Monte Veritá  fut un véritable bouillon de culture influencé par les idées de Lao Tseu, Jésus, Maître Eckart, Rousseau, Nietsche, Tolstoï et Héléna Blavatsky, cofondatrice de la Société de Théosophie. Cela se manifestait par les pratiques du végétarisme, du naturisme et de la danse, la sacralisation de la nature, le mépris de l'argent, ainsi qu'un idéal pacifiste et libertaire.


Aujourd'hui envahi par les hôtels et les résidences secondaires, le site était alors sauvage, attirant de nombreuses célébrités de l'époque, qui venaient y profiter des soins naturels pratiqués dans le sanatorium. On pouvait y rencontrer Herman Hesse, Krishnamurti, Isadora Duncan, Rudolf Steiner, Carl-Gustav Jung, André Gide, Erich Maria Remarque, H.G.Wells, Max Weber, Thomas Mann, voire même Lénine ou Trotsky.

 

Erich_Muhsam_Postkarte_Sanatorium_Monte_Verita_ca_1904.jpgRégénération par l'eau de la cascade (1904) 

Wikipedia Commons - Auteur inconnu

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Erich_M%C3%BChsam_Postkarte_Sanatorium_Monte_Verit%C3%A0_ca_1904.jpg?uselang=fr

 

L'un des fondateurs de Monte Veritá  était Gustav Gräser, sorte de prophète barbu et chevelu, partagé entre la grotte dans laquelle il vivait et sa femme accompagnée de ses six enfants (!), ne voyageant qu'à pied ou en roulotte. Animé d'une profonde vénération pour la nature, Gräser lisait les Upanishads  et rédigea une traduction libre du Tao Te King. Il eut une forte influence sur Herman Hesse qui le côtoya à plusieurs reprises, réussissant à le libérer de son alcoolisme. Les romans de Hesse comme Siddharta, qui marquèrent la génération hippie des années 1960, sont directement inspirés par Gustav Gräser.

 

Il faut noter également l'influence marquante des idées de Tostoï sur les fondateurs de Monte Veritá, à travers Ida Hofmann en particulier.

 

Enfin, la communauté de Monte Veritá constitua un terrain d'expérimentation de la danse moderne pour Isadora Duncan et quelques autres.

 

A l'aube de la première guerre mondiale, la communauté commença à se disloquer, certains de ses membres émigrant en Amérique pour échapper à la conscription. D'autres furent internés en hôpital psychiatrique pour comportement antisocial ou persécutés par les nazis, l'un se raliant même à leur cause. Pour sa part, Gustav Gräser fut emprisonné à deux reprises, mais échappa de justesse à la déportation et survécu miraculeusement aux affres de la deuxième guerre mondiale.

 

En 1920, plus aucun membre fondateur ne demeurait à Monte Veritá, et, si la communauté perdura encore pendant dix ans, c'est au prix du reniement des idéaux d'origine, de la viande étant même servie aux clients du sanatorium. En fait, les idées de Monte Veritá  s'étaient déjà propagées jusqu'en Californie, pour rebondir dans les années 60 sous la forme du Flower Power.

 

 

Sources :

Le reportage d'Arte (86 mn) est visible en streaming jusqu'au 19 janvier 2014.

 

 

Cette belle chanson de Nat King Cole évoque le Nature Boy, héritier californien de Monte Veritá  entre les deux guerres.

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans DOCUMENTS
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 18:06

 

Mardi 7 janvier 2014, Arte consacre une soirée thématique à la surpêche, qui commençera à 20h50 par un documentaire inédit en HD de 62 mn intitulé "Surpêche - La fin du poisson à foison".

http://www.arte.tv/guide/fr/047873-000/surpeche-la-fin-du-poisson-a-foison

Il sera notamment question du châlutage profond contre lequel l'ONG Bloom a recueilli 760 000 signatures en décembre 2013.

 

Quelques jours auparavant, la dessinatrice Pénélope Bagieu a publié sur son blog une remarquable BD sur le même thème, qui a récolté 375 000 J'aime sur Facebook !

http://www.penelope-jolicoeur.com/

 

Comme l'indique Pénélope Bagieu - très informée sur le sujet - la chaîne Intermarché possède 6 des 11 bateaux européens de pêche industrielle qui dévastent les fonds sous-marins afin de proposer lingue bleue, sabre noir et grenadier. Pour préserver le fragile écosystème sous-marin, évitons de consommer ces poissons et privilégions des distributeurs plus éthiques comme Carrefour et Casino qui cesseront de commercialiser du sabre durant le premier semestre 2014 (même si cette démarche est faite sur la pression des associations de défense de l'environnement).



Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:03

 

Les couacs du parlement européen

 

Le Parlement Européen a décidé le 10 décembre dernier de continuer à autoriser la pêche en eau profonde par une majorité de 16 voix. Pratiqué surtout par les flottes française et espagnole, le chalutage profond (entre 400 et 1500 m) détruit des écosystèmes marins qui mettent des siècles à se reproduire, tandis que 80 % des prises sont rejetées en mer. Les poissons conservés sont principalement le sabre, le grenadier et la dorade rose, qui sont apparus sur les étals des poissonneries dans les années 80. Les chaînes Carrefour et Casino ont annoncé récemment l'arrêt de la commercialisation de ces espèces dans leur enseigne à partir de 2014. Quant'à Intermarché, c'est la seule chaîne de distribution qui soit aussi armateur et impliqué dans le chalutage profond. On les voit donc mal suivre le même chemin dans un proche avenir, si ce n'est sous la pression citoyenne. Avaaz a recueilli 150 000 signatures en ce sens en 24 heures début décembre !


La décision surprenante du Parlement Européen serait-elle le résultat de l'influence du lobby de la pêche industrielle ? Allez savoir !

Ce qui est sûr, c'est que la formulation complexe des amendements de dernière minute ne favorise pas la compréhension des textes par les députés, une vingtaine d'entre eux ayant fait savoir au bureau du Parlement Européen qu'ils s'étaient trompés et voulaient en fait voter pour l'interdiction de la pêche profonde. Mais la décision prise est irrévocable et engage l'Europe pour plusieurs années.

Bizarrement, le parlement a commis la même erreur trois jours plus tard en votant une résolution contre l'avortement suite à une erreur de traduction.

Nos institutions sont-elles grippées ?


http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/peche-en-eau-profonde-l-europe-va-t-elle-finalement-l-interdire_1308068.html


 

 

Village de Noël végan le samedi 21 décembre à Paris

 

Un village associatif tourné vers la Paix et le partage éthique se tiendra le samedi 21 décembre de 14 à 17 h Cour Saint Emilion dans le 12ème arrondissement de Paris.

Parmi les associations présentes, on note : L214, l'Association Végétarienne de France, Un Monde Vegan, Vegan Folie's, 269 Life France, Les petites trousses de Jules, Les Vegans de Paris, DAPA...

Au programme : comment préparer un réveillon végan et néanmoins festif, avec un menu sans cruauté.

 

bandeau-571.jpg

 

http://vegetarisme.fr/agir.php?content=agir_actions_detail&action=3198

 

 

 

Départ d'Olivier de Rouvroy

 

On a appris le 14 décembre le départ d'Olivier de Rouvroy des suites d'une longue maladie. Il fut en 1999 le créateur du site "Les Portes de l'Ère Nouvelle" qui totalisait 14,5 millions de visites à sa clôture en 2008. Il avait depuis ouvert le blog "Ère Nouvelle" en 2011 et il était l'auteur de 7 livres, dont plusieurs traitant des personnes contactées par des extraterrestres bienveillants et des messages qui leur ont été communiqués. La nécessité absolue pour l'humanité d'adopter une alimentation végétarienne faisait partie de ses préoccupations, comme on peut en juger dans le dossier suivant :

http://pointdereference.free.fr/m/www.erenouvelle.com/DOSSAS-9.HTM


 

"Il est temps donc de prendre conscience que la cruauté dont l’homme fait preuve envers le peuple animal est la principale cause de la décadence de nos sociétés et de la violence qui y règne."

Olivier de Rouvroy


 

On pourra trouver sur son blog des articles plus récents, tous passionnants.

http://www.erenouvelle.fr/archives/2013/12/14/28657709.html#comments

 

Nul doute qu'Olivier repose en paix désormais. Nous exprimons tout notre soutien à ses proches.

 

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 21:10

 

Sommes-nous à un tournant en ce qui concerne l'attitude des autorités sanitaires françaises face au végétalisme ? Contrairement à la situation en Amérique du Nord, la France était jusqu'à présent hostile au régime végétalien, opinion qui prévaut encore dans le corps médical français.

 

L'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) est en train de mener des études dans le cadre de la refonte prévue pour 2015 du PNNS (Programme national nutrition santé), qui est à la base des messages nutritionnels véhiculés par les médecins, les diététiciens, les institutions... L'ANSES souhaite notamment étudier rigoureusement les liens entre végétalisme et santé dans le contexte alimentaire français. Cela se fera dans le cadre de la plus grande étude épidémiologique menée en France jusqu'à présent.

 

Cependant, afin d'assurer sa fiabilité statistique, l'étude Nutrinet-Santé a besoin de pouvoir justifier d'un nombre de participants végétaliens suffisamment important, c'est-à-dire au moins 1000. Il s'agit du nombre de personnes qui auront rempli les questionnaires qui apportent les données de base indispensables au travail des chercheurs, et la date limite dont disposent les chercheurs pour procéder à ce comptage est fin décembre. Et c'est là que survient le problème : fin novembre, Nutrinet ne disposait que d'une centaine de participants végétaliens. Pour ne pas rater cette occasion unique, il reste donc quelques semaines pour atteindre le quota nécessaire. Une mobilisation des végétaliens français est requise d'urgence !

 

Le site http://nutrinet-vege.fr a été spécialement créé pour expliquer les enjeux de cette étude. L'initiative est soutenue par un grand nombre d'associations : L214, One Voice, GAIA, APSARes, la Société Végane, Un Monde Vegan, la Fondation Brigitte Bardot...

 

C'est pour les végétaliens une occasion inespérée de participer à l'évolution de l'opinion publique à leur égard, en consacrant un peu de leur temps à remplir un questionnaire.

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 22:59

 

Dans le cadre de l'émission Envoyé Spécial, France 2 a diffusé le jeudi 7 novembre un reportage choc sur la contamination du poisson d'élevage. Elle est le fruit d'une enquête de 5 mois sur les différents polluants (antibiotiques, pesticides, dioxine, métaux lourds etc) contenus dans le poisson d'élevage, saumon et panga en particulier. Cette émission très populaire a fortement impressionné les téléspectateurs, dont beaucoup ont désormais décidé de ne plus manger de saumon d'élevage.


Le toxicologue de l'université de Bergen interrogé montre que la quantité (et la diversité) des produits dangereux contenus dans le saumon d'élevage est largement supérieure à celle de tous les autres aliments analysés : hamburgers, lait entier, oeufs, pommes, pommes de terre, morue. Il a aussi admis qu'il ne consommait plus lui-même de saumon depuis qu'il avait fait cette constatation.

 

Jusqu'à une date récente, on nous vantait les bénéfices des omégas 3 à longue chaîne contenus dans les poissons gras comme le saumon. Il s'avère en fait aujourd'hui que le saumon d'élevage est l'un des aliments les plus pollués qui soient. C'est un animal malade et dégénéré qui ne devrait plus être consommé par les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les personnes âgées, catégories les plus fragiles de la population. Le saumon de la mer Baltique, dont les eaux sont polluées à la dioxine par les papeteries suédoises, est l'un des plus contaminés.

 

Rz ALIM058Photo libre

 

Petite anecdote : en juillet 2004, peu avant que je décide de devenir végétarien, je me trouvais dans la salle voutée d'un restaurant de Cracovie en compagnie d'une amie polonaise. Je m'attardais longuement sur la carte vantant le saumon de la Baltique présenté comme une spécialité nationale. J'avais déjà connaissance de la contamination de ce poisson et je mettais en garde mes compagnons de table. Je n'avais pas remarqué un couple de jeunes français à la table d'à côté. M'entendant parler la jeune femme s'adressa à moi, me précisant qu'elle venait juste de consommer du saumon. Je lui répondis : "Ce n'est pas grave d'en consommer occasionnellement du moment que vous n'êtes pas enceinte." "Justement, je suis enceinte  ! " me répondit-elle.

Les dernières recommandations de l'ANSES sont d'une fois tous les deux mois maximum pour les personnes à risque. Cette poissonnière suédoise interrogée par Envoyé Spécial est plus catégorique : les femmes enceintes ne doivent pas manger de saumon de la Baltique.


 

Lien vers le reportage d'Envoyé Spécial sur YouTube : link


 

Voir aussi notre article  L'océan dépeuplé - ("Sea the truth")

 



Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 11:36

 

Après une absence en 2012, le Paris Vegan Day a réapparu ce samedi 12 octobre 2013, non plus à la Bellevilloise, trop exigüe, mais à la Cité de la Mode et du Design quai d'Austerlitz, dans un local plus vaste.

Arrivé vers 11h40, il m'a fallu 1h30 d'attente dans le froid pour pénétrer dans la salle. Et pour cause, les organisateurs n'avaient prévu que deux caisses, l'une pour les visiteurs ayant réservé leur place sur internet, l'autre pour l'immense majorité de ceux qui payaient sur place. Aucune signalétique ne précisait ces indications. Le prix d'entrée (10 €) n'était même pas affiché à la caisse !

 

D'emblée, on avait l'impression d'un certain fouillis, les stands étant répartis sans indication précise. Arrivé sur les lieux peu après 13h, je comptais manger sur place, mais une nouvelle queue de 50 mètres à l'unique point de restauration devait m'en dissuader.

 

photo0067 001

L'un des avantages de l'édition 2013 était les nombreux ateliers de cuisine végane attirant de nombreux participants.

 

 



On notait aussi la présence de multiples associations, parmi lesquelles l'Association Végétarienne de France, la Société Végane, L214, Sea Shepherd et la Fondation Brigitte Bardot.

 

 

Parmi les exposants figuraient "Un monde vegan", ainsi que des producteurs de produits crus : spiruline, barres énergétiques bio aux fruits secs, crackers bio aux graines ou grands crus de chocolat bio, une expérience somptueuse !

photo0069photo0070

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

photo0052 001

Déjà invitée par l'AVF en décembre 2012, la psychologue américaine Mélanie Joy devait faire une intervention remarquée (en anglais) sur le carnisme devant près de 200 personnes. Professeur de psychologie et de sociologie à l'université du Massachusetts de Boston, Melanie Joy est un ardent défenseur de la cause animale. Elle estime du reste que le mouvement végétarien et végane croit de façon exponentielle.

 

 

En fin d'après-midi, le journaliste Aymeric Caron dédicacait son livre "Nophoto0062 001 Steak" à un public essentiellement féminin, avant de participer à une table ronde devant 3 à 400 personnes en présence de Brigitte Gothière de L214 et Elise Desaulniers, auteure franco-québécoise de "Vache à lait". Interrogé sur la position des hommes politiques face au végétarisme, Aymeric Caron estime que le sujet est complètement occulté par la classe politique, s'en prenant en particulier à Europe Écologie-Les Verts dont l'un des membres défend même la tauromachie, "un vrai scandale".

 

Malgré quelques défauts de jeunesse, l'édition 2013 du Paris Vegan Day a quand même réuni plus de 10500 visiteurs (chiffre donné par le PC de sécurité), contre 2000 en 2011. Le mouvement est donc bien en plein essor.


 

photo0064 001

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans REPORTAGES
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 09:27

 

Une nouvelle édition de notre e-book

" Être végétarien, le bon choix ? "

a été mise en ligne le dimanche 6 octobre 2013

 

Principaux changements :

  • Vitamine D page 28 (+ 1/2 page)
  • Les végétariens souffrent de carences en fer ! page 156 (+ 1 page)
  • Le soja est-il toxique ? page 170 (+ 2 pages)

 

La polémique sur le soja continue, puisque même des naturopathes réputés comme Michel Dogma, suivi par Éric Darche et la lanceuse d'alerte Corinne Gouget sont de farouches opposants au soja. La désinformation du lobby anti-soja semble avoir réussi à influencer même des auteurs réputés intègres !

 

TEXTE Être végétarien, le bon choix.web - 8ème-copie-2 TEXTE Être végétarien, le bon choix.web

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 13:04

 

Le Paris Vegan Day 2013 se tiendra le 12 octobre à la Cité de la Mode quai d'Austerlitz de 10h à 19h.

L'accent est mis cette année sur la cuisine végane, avec la présence de Marie Laforêt, auteur de recettes véganes et du blog http://www.100-vegetal.com/

 

au programme :

  • cours de cuisine
  • conférences
  • dédicaces
  • village des associations

 

Plus de détails sur le site :

http://www.parisveganday.fr/

 

Affiche-Logo(1)

Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article