Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 09:47

 

Samedi 8 juin : 5ème édition du Vegfest place Joachim du Bellay à Paris (RER Châtelet-Les Halles) de 13h à 19h. But : faire connaître et développer le végétarisme. Nombreux stands, parmi lesquels celui de l'Association Végétarienne de France.


 

Samedi 15 juin : Marche pour la fermeture des abattoirs à Paris et Toulouse.

Rassemblement à 14h devant les anciens abattoirs de Vaugirard, à l'angle des rues de Cronstadt et des Morillons. Acheminement en car prévu depuis Lyon, Rennes et Liège/Bruxelles.

  http://fermons-les-abattoirs.org/paris

 

 

Dimanche 16 juin : pique-nique végétalien organisé par l'association Mangez Végétarien  à 12h30 au Parc des Buttes Chaumont à Paris. M° Botzaris.

  http://www.mangez-vegetarien.com/agenda.html

 

 

Mardi 18 juin : projection gratuite du film LoveMEATender de Manu Coeman. RV à 19h45 au studio des Ursulines, 10 rue des Ursulines Paris 5ème (RER Luxembourg).

 

 

Jeudi 20 juin : pique-nique végétarien organisé par l'AVF au Parc des Buttes Chaumont à Paris dans le cadre de la campagne Jeudi Veggie. RV à 19 heures.

 http://www.jeudi-veggie.fr/pique-nique-national-le-20-juin.html

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 13:30

 

Samedi 25 mai aura lieu une journée internationale de manifestation contre Monsanto (OGM, Roundup, PCB, dioxines, hormones de croissance bovine, agent orange).

 

Pour Paris, le rendez-vous est fixé place du Trocadéro à 14 heures. À Bruxelles, le rassemblement est prévu à 16 heures place de la Bourse. En cette journée de pleine lune (Wesak), il est important de montrer notre détermination à refuser ces poisons de notre santé et de l'environnement.

 

Des manifestations analogues auront lieu en même temps à Strasbourg et à Marseille, ainsi qu'un peu partout en Europe, aux États-Unis et en Inde.  

 

Soyez nombreux à participer à ce sit-in pacifiste en montrant que vous êtes soucieux de l'avenir de la planète, des générations futures et de notre souveraineté alimentaire.

 

http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article1011


Mise à jour au 26 mai 2013 

 

Cette manifestation s'est déroulée en même temps dans 247 villes de 48 pays !! À Paris, elle a rassemblé 3000 personnes (d'après les RG) dans le calme et la bonne humeur, malgré une averse et un vent frais. On a noté la présence de Marie-Monique Robin, François Villerette, d'un représentant de Gilles-Éric Séralini et du maire du 2ème arrondissement de Paris. Même une abeille était de la partie en s'attardant longuement sur une pancarte !


Ci-joint quelques photos prises avec mon téléphone portable :

 

 

Photo0029

Photo0035.jpgPhoto0036.jpgPhoto0031

Et félicitations aux organisatrices.


 

à lire aussi l'interview de Louise, l'une des organisatrices, sur le site du Grand Paris :

 http://www.parisdepeches.fr/2-Societe/128-75_Paris/8180-Rassemblement_mondial_contre_Monsanto___Le_prochain_sera_pour_mois_d_octobre__.html

 

Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 14:20

 

Dans la lignée du documentaire « Meat the truth » (La vérité sur la viande), le Parti des Animaux (Pays-Bas) a publié un nouveau reportage intitulé « Sea the truth » (L'océan authentique). Il est surtout question de la disparition des poissons des océans. C'est un sujet que nous n'avons pas développé jusqu'à présent, mais qui est familier des téléspectateurs de l'émission Thalassa sur France 3, où la raréfaction générale du poisson dans les zones côtières est souvent évoquée.

Les spécialistes de la biologie marine estiment en effet que, si nous continuons à pêcher au rythme actuel, les océans seront vides dans 30 ans. Il n'y restera plus aucun poisson comestible.

« La meilleure chose à faire pour régler le problème est de cesser de manger du poisson ».

 

La surpêche

Les documents d'archive sur les morutiers de Terre-Neuve, tournés vers les années 1900, nous montrent des morues d'un mètre de long. À cette époque, les stocks de poissons paraissaient inépuisables. Sur le plateau continental, le long des côtes nord-américaines et dans le golfe de Gascogne, la densité de poissons d'alors est estimée par l'Université de Colombie Britannique à 10t/km². Un siècle plus tard, il en reste moins d'un dixième. La taille moyenne des morues avoisine désormais les 40 cm et les portugais vont bientôt devoir se passer de leur plat national : la brandade de morue. Entre temps la pêche, jadis artisanale et saisonnière, est devenue industrielle toute l'année, avec des outils technologiques comme le sonar laissant peu de chances aux poissons. Si un moratoire sur la pêche à la morue a été décrété par les autorités canadiennes à Terre-Neuve en 1992, les stocks ne sont toujours pas reconstitués. La faute non aux phoques, mais à la pêche à la crevette qui se pratique dans la même zone et détruit les jeunes morues.

D'un autre côté, les autorités européennes fixent des quotas de pêche supérieurs de 48% à ce que recommandent les scientifiques. Ceci afin de satisfaire les armateurs, qui survivent grâce aux subventions.

 

Rz_ALIM058.jpg

 

Des techniques de pêche destructrices

Il y a 50 ans, j'ai été invité à monter à bord d'un thonier dans le port de Concarneau. À l'époque, la pêche au thon se pratiquait encore à l'ancienne, au moyen de 2 grandes cannes déployées de part et d'autre de petits bateaux. Sur chaque canne était fixées des lignes en acier munies d'un double hameçon recouvert de poils aux couleurs vives. Le nombre des prises était alors limité et la population de thons pouvait se renouveler. Aujourd'hui, la pêche à la palangre consiste à lâcher en mer des lignes de plus de 100 km de long munies de milliers d'hameçons qui attrapent tout sur leur passage : tortues, requins, dauphins, oiseaux marins. Après une mort lente, ces prises indésirables sont rejetées à la mer, soit 40% du total en moyenne. Pour la crevette, c'est même 90% des prises qui sont rejetées !

Il existe cependant de rares lieux préservés comme Bonaire, dans les Antilles Néerlandaises, où une zone protégée permet à la faune sous-marine de survivre sur les côtes bordées de palétuviers. C'est même le paradis des plongeurs.

 

Quant au chalutage, il racle les fonds sous-marins où vivent les jeunes poissons, créant des déserts marins. Ainsi, le fond de la Mer du Nord est devenu stérile à force de chalutages répétitifs. On y ramassera bientôt plus d'os de mammouths que de poissons plats !

 

Rz_peche_2.jpg

 

La pollution

Connue pour ses dépôts d'ambre, la Mer Baltique est particulièrement polluée, du fait de sa situation fermée et de sa faible profondeur. Ainsi, du saumon suédois pêché dans la Baltique et contaminé à la dioxine s'est retrouvé illégalement sur les étals français durant 2 ans, distribué aux rayons poissonnerie des enseignes Carrefour et Intermarché. Or, ce poisson est dangereux, particulièrement pour les enfants et les femmes enceintes qui ne devraient pas en consommer.

Parmi les polluants les plus communs dans le poisson, on trouve : la dioxine, le PCB, le mercure, ainsi que les matières plastiques et radioactives. Les espèces les plus contaminées étant les grands prédateurs vivant près des côtes : anguilles, moules, et surtout thon et espadon . Les analyses montrent que ce dernier dépasse largement la dose de mercure autorisée dans l'Union Européenne. Il devrait être interdit à la vente.

Les polluants se concentrant chez les poissons prédateurs au fil de la chaîne alimentaire, la concentration en substances toxiques dans la chair des carnassiers peut atteindre 10 millions de fois celle de leur eau d'origine.

Ainsi, l'homme étant le plus grand prédateur, il absorbe inconsciemment toutes les saletés qu'il a déversées dans la mer considérée par lui comme une poubelle.

 

La cruauté

Il est commode pour l'amateur de poisson de considérer ce dernier comme un être primitif et insensible. Cela lui permet de traiter le peuple des mers à sa guise. Pourtant, les biologistes spécialistes de la faune marine démontrent le contraire.

Ainsi, le Pr Gert Flik, directeur du département de biologie animale à l'université de Nijmegen (Pays-Bas), qui fait des recherches sur la douleur et le stress chez les poissons depuis plus de 30 ans. Il a découvert que « les poissons éprouvent non seulement la douleur et le stress, ils sont aussi capables de faire preuve de mémoire à long terme » (3 mois).

 

Le gaspillage

Si cela n'est pas toujours clairement mentionné sur l'étiquette du poissonnier, la grande majorité du poisson proposé à la vente provient d'élevages et non plus de prises sauvages. Or, ce poisson est nourri avec des farines de poisson, tout comme les porcs et les poulets. Actuellement, c'est 100 millions de tonnes par an, soit 1/3 des prises mondiales, qui sont moulues pour faire de la farine de poisson et approvisionner les élevages. Pour produire 1 kg de saumon, il faut ainsi 3 kg d'anchois.

 

En outre, le réchauffement climatique s'ajoute à la pollution pour provoquer la destruction des récifs coralliens qui hébergent une multitude d'animaux marins.

 

L'homme détruit les forêts et les océans qui produisent la totalité de l'oxygène que nous respirons. Croyons-nous que nous pourrons perpétuer notre mode de vie sans graves conséquences ? Il est urgent d'adopter un mode d'alimentation non-violent et respectueux de la nature.

Songeons aux jeunes générations !


 

Rz_51.jpgPhotos Libres

 

 

Sea The Truth – durée 1 h00 v.o. sous-titrée français

Excellent documentaire sur l'état des océans assorti de magnifiques images sous-marines.


 

 

Pour approfondir le sujet de la surpêche, nous vous recommandons l'article suivant publié le 17 juin 2013 dans www.bastamag.com

 

 

 

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 15:19

 

9782352042426FSC'est le titre d'un livre paru le 5 avril 2013 aux éditions Les arènes  et rassemblant un appel de 23 experts internationaux à propos des menaces que l'élevage industriel fait courir à la planète. L'ouvrage contient également une postface de Fabrice Nicolino, auteur de "Bidoche". Mais surtout, il est vendu avec un DVD du documentaire portant le même titre : La vérité sur la viande (73 mn).


Il s'agit d'un document remarquable réalisé par Gertjan Zwanikken, en v.o. sous-titrée en français par l'Association Végétarienne de Montréal. Le reportage est présenté par Marianne Thieme, députée du Parti pour les Animaux  aux Pays-Bas, "premier parti au monde à défendre les droits des non-humains dans un parlement national".


logoenglish.jpg

Varié et captivant, ce documentaire s'articule autour d'un important rapport de la FAO (organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) paru en 2006 et reliant l'élevage au changement climatique.


Les moments forts du film :

  • L'interview du Dr Henning Steinfeld, expert auprès de la FAO et principal auteur du rapport.
  • L'entretien avec Howard Lyman, ancien éleveur américain (il a eu jusqu'à 7000 têtes de bétail) désormais repenti, devenu végétarien et militant contre l'élevage industriel.
  • Des extraits de Meatrix, film d'animation sur l'élevage industriel en Amérique. Un petit bijou !


Le succès international de ce film (produit à l'origine en néerlandais en 2007) a été tel qu'il a dû en être réalisé une version anglaise, sous-titrée en treize langues (dont le chinois et le hindi) et distribué dans quinze pays.

 

Ce documentaire met en cause le film "Une vérité qui dérange" d'Al Gore, lequel ne mentionne nullement l'impact désastreux de l'élevage sur l'environnement alors que, d'après le rapport de la FAO, 18% des émissions de gaz à effet de serre sont causées par l'élevage des animaux de ferme, contre 13% seulement pour le secteur des transports. Le film d'Al Gore focalise en effet sur le CO2, alors que le dioxyde de carbone ne représente que 1/3 des émissions de gaz à effet de serre. Une vache laitière produisant en moyenne 500 à 700 litres de méthane par jour, soit l'équivalent en CO2 d'un gros 4x4 parcourant 56 km/jour. Rejeté par les ruminants lors de leur régurgitation, le méthane est 21 fois plus polluant que le CO2 en terme de réchauffement climatique.

 

Précisons que, d'après l'agence météorologique de l'ONU (OMM), l'année 2012 a été l'une des dix années les plus chaudes jamais observées, avec une fonte record de la banquise arctique et de la calotte du Groenland. Cela constitue "un signe inquiétant du changement climatique".

 

mariannethiemegroot webMarianne Thieme est donc allée aux États-Unis à la rencontre d'Al Gore, qui était "malheureusement occupé"... Difficile pour lui d'affronter une écologiste prenant ouvertement la défense des animaux, surtout quand on apprend au passage qu'Al Gore élève lui-même du bétail !

Précisons que Marianne Thieme est une personnalité très populaire aux Pays-Bas et qu'elle a une action efficace pour faire évoluer les consciences.


Questionné sur l'avenir de la planète si nous ne changeons pas nos habitudes alimentaires, le Dr Steinfeld, expert de la FAO, répond :

" Dans ce cas, l'environnement va se détériorer de façon incommensurable.(...) Ce qu'il manque, c'est la volonté politique d'agir et de diriger le secteur du bétail vers des pratiques plus viables ". Pour les années à venir, le Dr Steinfeld prédit "un lent déclin de la consommation de viande".


Effectivement, la consommation de viande est en régression dans la plupart des pays développés. En France, Fabrice Nicolino note qu'elle a atteint un sommet en 1999 à 111 kg de viande par an et par habitant, pour retomber aujourd'hui aux alentours de 90 kg. C'est encore beaucoup trop, alors que les chinois aspirent à un meilleur niveau de vie et doublent leur population de porcs et de poulets tous les dix ans ; avec les conséquences que l'on connaît, notamment au niveau de la pollution de l'eau et des risques de pandémie de grippe aviaire.

 

Pour donner une idée de l'impact de nos habitudes alimentaires sur le climat, il faut savoir que, "si tous les américains devenaient végétariens, cela équivaudrait, en terme d'économie de gaz à effet de serre, à retirer toutes les voitures des routes américaines".

 

Commençons déjà par ne plus manger de viande le jeudi. De fil en aiguille, nous éviterons l'irréparable.

Et surtout, faisons connaître ce film, car, comme l'affirme le Dr Steinfeld, " l'énorme impact environnemental relié au bétail n'est pas bien compris par le public (...) ni par les fermiers eux-mêmes ".


 

Il est possible de visionner le film "La vérité sur la viande" en version française sans acheter le livre accompagné de son DVD (22,80 €). Il suffit pour cela d'aller sur le site www.meatthetruth.com



 


Repost 0
Published by ISISRET - dans TRIBUNE LIBRE
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 09:34

 

Par une magnifique soirée de pleine lune, je me suis retrouvé invité au lancement de la campagne Jeudi Veggie à la Mairie du IIe arrondissement de Paris. De quoi s'agit-il et pourquoi un tel lieu ? Il s'agit de « végétaliser le contenu de notre assiette » afin de préserver notre santé, les animaux et la planète. S'abstenir de viande permet en effet d'économiser l'eau, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et un meilleur partage des ressources alimentaires. Le projet a été lancé par l'Association Végétarienne de France (AVF) en partenariat avec l'association de protection animale L214, à l'instar de ce qui se fait dans de nombreuses grandes villes à travers le monde. Sao Paulo, San Francisco, Washington, Los Angeles et Montréal ont leur lundi végétarien. En France, c'est le jeudi qui a été choisi comme à Gand (Belgique) et Brème (Allemagne). Et quoi de plus naturel que le Maire Europe Ecologie - Les Verts du IIe arrondissement de Paris pour les accueillir ! Certes, on aurait préféré que ce soit Bertrand Delanoë en personne, cela aurait eu plus d'impact médiatique, mais ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.


 

Programme de la soirée : discours du Maire et des intervenants de l'AVF et de L214, exposition et buffet végan.

 

SNV80898_web.jpg

 

Sympathique mais mal préparé, Jacques Boutault s'est un peu emmêlé les pinceaux, ce qui n'a pas gâché la bonne humeur ambiante, au contraire. Mr le Maire est déjà l'instigateur des mardi végétariens dans les cantines scolaires du IIe arrondissement, le mardi ayant été choisi car c'est la journée où il y a le plus d'inscrits à la cantine. Au passage, J. Boutault raconte l'anecdote d'une mère qui aurait préféré le choix d'un autre jour de la semaine, craignant que son fils ne manque d'énergie à la piscine après un repas végétarien à la cantine. Cela montre les préjugés considérables dont souffre l'alimentation végétarienne. Comme s'il n'y avait pas de champions sportifs végétariens et même végans ! (Voir à ce sujet notre chapitre « Pour être fort, il faut manger de la viande ! » pages 153 à 155 de notre e-book).

Questionné par une auditrice, J. Boutault avouait que les autres Maires d'arrondissement de Paris ne sont pas du tout sensibles à sa démarche visant à promouvoir une alimentation à orientation végétarienne. On imagine qu'ils considèrent plus leur position comme un tremplin politique... Et la loi votée à l'automne 2011 sur les protéines animales obligatoires dans les menus des cantines n'est pas là pour lui simplifier la tâche.

 

Ceci dit, le public parisien accueille plutôt favorablement la cuisine végétarienne. Ainsi, lors de la journée de présentation de la campagne "Jeudi Veggie" dans 17 restaurants de la ville de Paris le 4 avril 2013, 30% des clients ont choisi un plat végétarien, ce qui est considéré par l'AVF comme un succès. Il faut dire que le faible coût d'un tel plat plaide en sa faveur, surtout en période de restrictions budgétaires.

 

06-jeudi-veggie-001 web

Photo : L214 Éthique & animaux

 

 

L'exposition « En route vers une alimentation durable avec Jeudi Veggie » se tient jusqu'au 3 mai dans la salle d'exposition de la Mairie du IIe arrondissement à Paris. Sous une présentation moins attrayante, le contenu peut être consulté sur le site jeudi-veggie.fr en cliquant sur POURQUOI ? Et en choisissant les options :

  • Pour préserver notre santé
  • Pour améliorer le sort des animaux
  • Pour mieux partager les ressources
  • Pour préserver le climat
  • Pour préserver notre mileu marin
  • Pour de meilleures conditions de travail
  • Pour préserver les ressources en eau
  • Pour préserver la biodiversité

On y apprend notamment que, d'après un livre de Mélanie Joy paru en 2010, un grand nombre d'ouvriers d'abattoirs ont des problèmes avec l'alcool, seul moyen qu'ils ont trouvé pour endormir provisoirement leur sensibilité outragée.


SNV80896-001_web.jpgDétail de l'un des panneaux


 

Préparé par Ôna Maiocco avec amour, le buffet végan était l'heureuse surprise de la soirée. Une parenthèse bio et gastronomique, sans commune mesure avec les cruelles traditions culinaires françaises. Jugez-en plutôt :


Menu


Boulettes nordiques

à la pomme de terre et aux épices


Nori makis au tofu fumé et légumes de saison

Sauce de soja parfumée au gingembre

 

Salade de choux blanc et rouge à l'indonésienne

 

Salade de quinoa au zeste de citron et petits légumes

 

Tartinade de petits pois, menthe et vanille

 

Houmos à l'abricot et cumin grillé

 

Tartare d'algues fraîches fruité et anisé

 

Crème de kiwi à la verveine

 

Crème de fraise à la bergamote

 

Brownie cru choco-coco

 

Je vous engage vivement à aller sur le site de Ôna Maiocco (www.super-naturelle.com) qui conjugue satiété avec créativité et équité.

 

citron super-natÔna Maiocco


 

Une déléguée de l'AVF regrettait le manque de journalistes sensés servir de caisse de résonance à l'évènement. Annoncée, une équipe d'Arte  s'était finalement abstenue. Il y avait tout de même deux journalistes du Huffington Post  et un pigiste de l'Express. J'ai appris que Franz-Olivier Giesbert, le directeur du magazine Le Point, est végétarien. D'où sa propension à couvrir ce phénomène de société plus ouvertement que ses concurrents. Plutôt dubitative sur le sujet, Anne Sinclair laisse cependant une grande liberté rédactionnelle aux journalistes du Huffington Post, comme en témoignent ces trois excellents articles de Stanislas Kraland.


 http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/27/vegetariens-contre-bouchers-la-guerre-du-steak-aura-bien-lieu_n_3169232.html?utm_hp_ref=france-cest-la-vie&ir=France%20C%27est%20La%20Vie


http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/05/la-verite-sur-la-viande-elevage-industriel-attention-danger_n_3018870.html


http://www.huffingtonpost.fr/2013/02/28/consommation-viande-pourquoi-elle-va-diminuer_n_2782640.html


Dans un autre article, le même auteur nous apprend que Leonardo DiCaprio est un végétarien très motivé par la protection animale.

 

À lire aussi sur le blog du Huffington Post  le billet posté par Élodie Vieille-Blanchard, membre de l'AVF chargée de la campagne Jeudi Veggie.

 http://www.huffingtonpost.fr/elodie-vieille-blanchard/vegetarien-jeudi-veggie_b_3163307.html?utm_hp_ref=france


 

 

Espérons que cette initiative du Jeudi Veggie fera des émules et sera suivie par un grand nombre de municipalités françaises. La France a du retard dans ce domaine, la faute à une politique trop longtemps dictée par l'industrie agroalimentaire et la FNSEA, qui arrive aujourd'hui à une impasse. Même Edgard Pisani, principal artisan de la politique agricole commune, le reconnaît au soir de sa vie.

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans REPORTAGES
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 07:57

 

La cuisine végétarienne n'est pas triste, comme les accros à la viande voudraient nous le faire croire. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder cette recette de hamburger végétarien. On est là dans le domaine du fast-food gastronomique.

http://www.elleadore.com/cote-cuisine/cote-recettes/plats/hamburger-vegetarien-big-fernand.php

 

La recette n'est pas végane, mais il est fort possible de remplacer la tomme de Savoie par du tofu ou du seitan.


Repost 0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 14:23

 

Une récente étude américaine vient de montrer que le maïs OGM contient des doses importantes de chlorures, de formaldéhydes et de glyphosate. Or, ce dernier est le principal composant du Round Up, l'herbicide de Monsanto largement utilisé sur les cultures OGM.


La compagnie américaine Profit Pro, spécialisée dans la production de semences de maïs a ainsi relevé dans du maïs OGM des doses de 13 ppm de glyphosate, alors que la dose maximale autorisée dans l'eau du robinet est de 0,7 ppm !

 

Le plus ennuyeux, c'est que le glyphosate est une véritable éponge à minéraux, rendant les plants traités vides de tous ces précieux éléments tels que calcium, magnésium, fer, cuivre, zinc etc indispensables au bon équilibre de l'organisme.

Ainsi, les plants de maïs non OGM contiendraient 437 fois plus de calcium et 57 fois plus de magnésium que les plants de maïs OGM !! La consommation de ce dernier peut donc entraîner une déminéralisation source de maladies graves comme l'ostéoporose. Et que dire des misérables vaches laitières, des poules pondeuses et poulets de chair gavés de ces produits ?

 

 

Rz_98.jpgPhotos Libres

 

Solutions

En attendant que les aliments OGM soient étiquetés comme tels (voire définitivement retirés du marché) il est recommandé de s'abstenir de corn flakes, tortilla chips, polenta etc susceptibles de contenir du maïs OGM. Une liste établie par Greenpeace permet de constater que les OGM ont envahi toute l'alimentation industrielle à usage humain et pour animaux de compagnie, seule la filière bio étant encore préservée.

 

Les aliments riches en minéraux permettant d'endiguer une carence sont la feuille d'ortie, les algues, la graine de chanvre, à consommer régulièrement comme complément alimentaire.

 

 

Source : Maxisciences.com

 



Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 07:35

 

Le film La Crise  de Coline Serreau, bien que datant de 1992, n'a rien perdu de son actualité comme le prouve l'extrait suivant (durée 1'54") :

 

La Crise (Coline Serreau) - riz complet et politique

 

 

Si l'on sent un peu trop la plume de l'écrivain dans le jeu des jeunes acteurs, l'œuvre est quasiment prophétique en montrant le fossé existant entre une classe politique nantie figée sur ses prérogatives et les jeunes générations aspirant à une société plus juste et plus respectueuse de son environnement. Pour ceux qui ne l'auraient pas deviné, Coline Serreau est végétarienne.

Avec La Crise, elle avait obtenu le César du meilleur scénario

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans DOCUMENTS
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 09:18

 

"Actions-Monoprix" de L214 à Paris

L'association de protection animale L214 a obtenu de l'enseigne Monoprix le retrait des œufs de batterie sous marque de distributeur à compter du 1er avril 2013. Du 8 au 12 avril, elle lance une campagne d'information auprès du public parisien sur la persistance d'œufs issus de poules élevées en cage (code 3) sous d'autres marques distribuées par Monoprix. Cette action, qui a déjà eu lieu en province du 2 au 6 avril, vise également à ce que Monoprix retire l'ensemble des œufs de batterie de ses rayons. 

 

 

Un reportage de 52 mn à voir sur Arte le jeudi 11 avril à partir de 22h50 (où les jours suivants sur Arte+7 pour ceux qui se couchent tôt) : Les animaux pensent-ils ? Où comment cacatoès, pigeon, corbeau, chien, orang-outan et chimpanzé résolvent-ils des tests scientifiques parfois plus vite que l'homme lui-même.


 

Le samedi 13 avril à 13 heures aura lieu à Guéret (Creuse), place Bonnyaud, une manifestation nationale contre l'abattage à vif. Cette action vise à empêcher l'installation d'un abattoir sans étourdissement préalable dans la région. Des cars sont affrétés depuis Paris et de nombreuses autres villes pour véhiculer les militants. link

 

 

Un atelier/conférence intitulé "Souffrance animale et végétarisme" aura lieu le samedi 20 avril à Paris. Organisée par l'association Un Zen Occidental, cette réunion se tiendra à l'atelier Papillon, 80 rue Philippe de Girard dans le 18 ème arrondissement, entre les stations de Métro Marx Dormoy et La Chapelle, de 14h30 à 17h30. link

Participera notamment à ce débat Élodie Vieille Blanchard, membre du CA de l'Association Végétarienne de France et qui contribue au développement du projet "Jeudi-Veggie".

 

 

Le jeudi 25 avril aura lieu justement le lancement officiel de la campagne Jeudi-Veggie, par les associations AVF et L214 en partenariat avec la mairie du 2ème arrondissement de Paris. link

En préambule à cette campagne, une animation a eu lieu le jeudi 4 avril 2013 dans 17 restaurants de la ville de Paris, dans le but de faire découvrir l'alimentation végétarienne. link

Par ailleurs, une projection du film LoveMeatEnder  suivie d'un débat aura lieu le 23 avril à 18h30 salle Jean Dame, rue Léopold Belland à Paris 2ème.

 

 

Le 25 avril 2013 à 0h05, FR3 rediffuse l'excellent documentaire de Béatrice Limare (avec la collaboration de Fabrice Nicolino) Adieu veau, vache, cochon, couvée sur l'élevage industriel. Le reportage peut être regardé en intégralité sur Wikistrike (durée 74 mn).

 

 

Signalons également que la première Veggie Pride à Genève se déroulera le 18 mai 2013 (heure non précisée). link

 

 

Et puis aussi un nouveau site végétarien à découvrir : veggie-biquette, avec des illustrations et vidéos originales. link

 

 


Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 20:02

 

Un nouveau blog dénommé naturo-passion.com (La naturopathie passionnément)  vient de publier un article intéressant intitulé "Le point sur le soja". On y apprend que 5 études récentes viennent de confirmer les effets bénéfiques ou protecteurs du soja. Je le cite :

 

  • " Les produits alimentaires à base de soja qui contiennent des isaflavones (lait de soja, tofu, thé vert, arachides) peuvent contribuer à faire baisser la tension artérielle. Réunion annuelle American College of Cardiology, 25 mars 2012[6] "
  • " La protéine de soja peut réduire de façon significative l’accumulation de graisse et de triglycérides dans le foie des personnes obèses. Etude de l’University of Illinois College of Agricultural, présentée à l’Expérimental Biology meeting 2012, 22 avril 2012[7] "
  • " Une alimentation riche en soja peut atténuer les effets induits par l’exposition au bisphénol A comme l’anxiété. Etude de la North State University, publiée dans la revue PLOS One le 5 septembre 2012 [8] "
  • " Le soja révèle des protéines anti-cancéreuses. Il s’agit de la première étude à montrer que certaines protéines du soja sont capables d’inhiber la croissance des cellules cancéreuses des cancers du côlon (73%) , du foie (70%) et du poumon (68%). Etude conduite par 3 équipes de l’université de l’Arkansas, publiée dans la revue Food Research International de février 2013 [9] "
  • " Les isoflavones du soja prolongent la survie en cas de cancer du poumon. Cette étude portant sur 80.000 femmes chinoises atteintes d’un cancer du poumon a montré que les patientes aux apports alimentaires les plus élevés en soja (110 g/j) avaient une nette meilleure survie globale à 12 mois (60%) par rapport à celles à plus faible consommation (50 g/j) (50%). Etude publiée dans le Journal of Clinical Oncology le 25 mars 2013[10] "

 

Jusqu'à présent, le soja était suspecté par une partie du corps médical de pouvoir favoriser le cancer du sein. S'il reste un doute pour ce type de cancer, les deux dernières études démontrent au contraire que le soja a un effet protecteur contre le cancer du poumon. On va donc clairement dans le sens d'une inoccuité du soja.


Hormis pour les OGM hautement suspects bien-entendu. Il est vraisemblable que les principaux problèmes attribués au soja sont dus au fait qu'une grande partie de la production mondiale de soja est désormais réalisée en culture OGM. Elle se retrouve ensuite dans l'alimentation des volailles (poulets de chair et poules pondeuses), porcs et vaches laitières. À moins de consomer des produits bio, les gens mangent des OGM sans le savoir !

 

 

Voir l'article de naturo-passion.com/le-point-sur-le-soja/

 

Repost 0
Published by ISISRET - dans NEWS
commenter cet article